S  T  E  D  I  T  I  O  N  S
LIVRES ET ROMANS LGBT

 DRAMA QUEEN

- Tome 1 -

Qui a dit que la mort était une fatalité ?

ET REVUE PAR LES AUTEURS

 

Cette histoire a été écrite en avril 2008

 


 

Assise, son stylo à la main, Sarah tapait doucement son bouchon sur sa feuille de contrôle sur laquelle quelques cases étaient cochées. Elle regarda autour et vit les autres élèves concentrés sur leurs copies. Elle savait d’avance que la sienne resterait quasiment vierge. Elle hésita, ses lèvres pincées et fixa une autre élève devant elle qui lui tournait le dos. Elle lança un rapide coup d’œil sur le professeur plus loin et se redressa très prudemment. Elle se pencha et tenta de voir quelques réponses. Elle sursauta quand une boulette de papier la percuta et se rassit subitement sur sa chaise pour voir son « agresseur ». Ce dernier n’était autre que sa meilleure amie assise une table plus loin. Dans un signe des lèvres elle mima un « quoi ? » accompagnée  d’une expression accusatrice.

« Mademoiselle Leary. Vous voulez des jumelles ? »

Sarah se mordit le coin de sa lèvre inférieure et baissa ses yeux sur sa copie. Elle ragea intérieurement des rires de ses camarades de classe. Elle enroula quelques mèches dorées autour de son index et répondit.

Sarah : Non.

Le professeur garda ses yeux accusateurs sur l’étudiante et le silence tomba pour laisser place à la concentration des élèves. La jeune blonde patienta quelques minutes et releva ses yeux alentour. Elle remarqua alors cette étudiante brune à la table de gauche qui la fixait. Elle les plissa un peu, marqua une courte pause et saisit une feuille blanche afin d’y noter quelques mots. Elle la lui montra pour révéler.

« DIX BILLETS CONTRE TES REPONSES. »

La brune afficha un très léger sourire et secoua la tête. Elle garda ses yeux noisette sur Sarah, prit un air plus moqueur et griffonna quelques mots sur un papier. Elle le releva et lui montra sa réponse dans un signe de sourcils.

«J’ai l’air si désespéré que ça? »

Sarah se retrouva plus agacée. Son expression accusatrice et dédaigneuse répondit à tout ce qu’elle ne prit pas la peine d’écrire. Elle se redressa pour regarder encore sa copie, mais la sonnerie de fin de cours retentit. Les chaises grincèrent sur le sol pour qu’elle se lève et marche entre les rangées de tables. Elle posa sa copie sur le bureau du professeur avant de sortir dans le grand couloir du lycée. Elle rejoignit sa meilleure amie et la suivit vers les casiers.

Sarah : Elle est vraiment pas aimable…

La grande brune se tourna sur elle en levant un sourcil.

Sydney : Qui ?

Sarah : Ryan…

Sydney : Je vois pas vraiment ce qu’elle fait ici. Y’a des écoles spécialisées pour les gens comme elle.

Sarah s’arrêta devant son casier et l’ouvrit dans un soupir d’agacement.

Sarah : C’est pas la question… c’est une garce... je lui demande jamais rien. Je suis quand même sympa de pas faire comme tout le monde en me fichant d’elle, la moindre des choses serait au moins qu’elle m’aide ! J’étais même prête à la payer !

Une étudiante arriva à leur hauteur et demanda.

« Payer qui ? »

La grande brune prit un air dégoûté et fixa l'arrivante.

Sydney : Sarah est en train de me dire qu’elle a osé demander quelque chose au pestiféré numéro un.

Danielle leva les sourcils et fixa sa meilleure amie qui tenait ses livres contre sa poitrine.

Danielle : T’as parlé à Ryan ?

Sarah roula des yeux sur cette question accusatrice et se remit en route.

Sarah : Si je n’ai pas au moins un C au prochain devoir d’histoire, mes parents m’envoient chez mon oncle Grant au Texas... Adieu la plage et le soleil cet été…

Sydney : Et de toute façon, comment tu veux parler à une fille qui est muette et sourde ?!

Sarah : Elle lit sur les lèvres, Syd’…

Danielle : Mais elle entend pas ce qu’on dit.

La blonde fut moins certaine de cette conclusion. Sydney tourna ses yeux sur Sarah et leva un sourcil dans une expression interrogative et perplexe.

Sydney : C’est pas le moment de faire dans le social, Sarah !

Sarah : C’est pas du social, c’est de l’empathie ou… de la compassion… Au choix.

Sydney : Tu vas trop à l’église ma vieille.

Danielle : En tout cas, ça doit être ultra frustrant de pas pouvoir…

Elle prit un instant et afficha un sourire malicieux avant de finir.

Danielle : gémir quand tu te fais sauter…

Sydney : Et toi, Dan’, t’y vas pas assez…

Sarah rit doucement sur cette réplique et pénétra dans l’autre salle de cours.

Sydney : En tout cas, j’en connais un qui voudrait bien t’entendre et je peux te garantir qu’il ne s’agit pas du tout puissant !

Danielle posa son sac de cours sur la table et s’installa dos à la fenêtre en croisant les jambes. Elle fixa les deux autres filles qui s’asseyaient et se repoussa quelques mèches dans un geste féminin.

Danielle : Brian couvre mes soupirs… C’est pas le truc excitant, vous voyez ? Non pas que je sois narcissique au point de prendre mon pied à m’entendre gémir moi-même, mais quand ton mec arrive à couvrir tes bruits…

La brune la coupa.

Sydney : C’est qu’il est en train de prendre son pied, Dan’...

Danielle : Il oublie le mien… Parce que pour relancer la machine une fois qu’il a fait la vidange, je passe trois heures à le…

L’autre blonde la coupa en affichant une expression de dégoût.

Sarah : Dan’... Stop…

Danielle sourit et fixa son amie dans un petit air provocant. Cette dernière ne changeait pas, demeurait toujours aussi gênée quand elle parlait de sexe. Elle s’en amusait ! Sarah s’assit correctement et rajusta sa mini jupe sur ses cuisses. Elle remonta son bas dans un geste discret et vit la « fameuse » brune, sujet de leur conversation, pénétrer dans la salle. Sydney la suivit des yeux puis les baissa sur ses ongles qu’elle limait tout en s’asseyant sur sa table.

Sydney : En plus de ça, je suis sûre qu’elle est lesbienne…

Danielle fixa la jeune fille qui s’installait plus loin et se cala contre la fenêtre, en la détaillant sans la moindre gêne.

Danielle : C’est pas sûr, c’est certain… Les bruits de couloir, ça trompe pas.

Sydney : Et si elle l’est... Même une fille n’en voudrait pas.

Assise devant Danielle, Sarah détourna ses yeux sur la brune qui s'était calée dos au mur opposé.

Sarah : Elle est quand même mieux que les trois quarts des filles du lycée… Elle est bien foutue…

Elle fixa Danielle qui détaillait Faith et rajouta.

Sarah : T’étais la première à le dire à la piscine l’autre jour…

L’autre blonde sourit pour extrapoler dans une plaisanterie.

Danielle : C’est vrai… Tu crois qu’elle accepterait de s’envoyer en l’air avec moi ?

Sur cette question, Sydney se mit à rire et Sarah roula des yeux, exaspérée.

Sarah : Tu penses jamais à autre chose qu’au sexe ?

Danielle : Si… A faire les boutiques…

La grande brune les regarda à tour de rôle et rajouta.

Sydney : N’oubliez pas le samedi Shopping. Ils ont reçu des nouveautés tout droit sorties de la côte Est et d’Europe…

Le professeur pénétra dans la salle de cours et posa sa mallette sur le bureau en rajustant le haut de son pantalon. Les trois filles grimacèrent simultanément et Danielle commenta d’une voix secrète.

Danielle : Non mais, regardez-moi ce porc... Il a dû déjà boire sa bouteille de Whisky… Je déteste l’avoir en fin de journée…

Sydney : J’en ai la nausée…

Sarah : Ils devraient le virer...

« Vous allez ranger vos livres. Je ne veux pas entendre un mot jusqu’à la fin de l’heure… »

Sarah se tendit en voyant la feuille posée devant elle alors que personne n’avait été prévenu du contrôle. Elle lança un regard sur Danielle et Sydney qui affichaient la même expression dépitée et fixa rapidement les autres élèves qui ne disaient rien,  en commençant à remplir leurs copies.

 

*********

 

De l'autre côté de la salle, jambes croisées, le dos toujours calé contre le mur, Faith tenait son stylo sur sa feuille de contrôle mais ses yeux parcouraient les courbes de la blonde qu’elle avait « provoquée » quelques minutes plus tôt. Elle s’était attendue à une telle réaction de sa part. De toute façon, cette fille et ses amies étaient ce qu'elle appelait les « Reines » du lycée. Tout en esquissant quelques traits rapides sur un cahier posé près de sa copie, elle jeta des coups d’œil dans sa direction et la vit en pleine remise en question. Ce qui l'amusait était que Sarah avait maintes et maintes expressions sur son visage. Elle n’avait pas besoin d’avoir le son pour deviner l’état d’esprit de cette dernière. Un petit sourire moqueur et amusé dessina le coin de ses lèvres en gardant, malgré tout, le visage baissé pour rester discrète. Durant les longues minutes qui suivirent et comme souvent, son regard parcourut le reste de la salle, les autres élèves, puis le professeur : monsieur Tipple. Il était répugnant et le seul fait de poser ses yeux sur lui, lui rappelait encore cette vision de ce dernier en train de se masturber sous le bureau pendant un contrôle comme celui-ci. L’expression de la brune s’était faite aussitôt plus dure, plus fermée et rebutée. Elle avait compris qu’il n’était pas nécessaire de discuter avec les gens pour les connaître, ou du moins, savoir les traits fondamentaux de leur caractère. Monsieur Tipple était un pervers alcoolique qui devait certainement s’adonner aux joies du visionnage de films pornographiques. Pourquoi savait-elle tout cela ? Tout simplement parce qu’elle avait ce sens aiguisé qui percevait les vapeurs d’alcool, qu’il était certain qu’aucune femme, digne de ce nom, ne pouvait vivre avec un homme comme lui.

 

*********

(Suite non disponible sur l'aperçu du livre)

L’heure passa lentement pour Sarah qui n’avait pas pu écrire plus d’une seule page de ce devoir de littérature. Quand la sonnerie retentit, elle se leva avec les autres élèves pour aller poser sa copie sur le bureau, mais le professeur, assis sur sa chaise, l’interpella.

« Leary… Restez, j’ai à vous parler… »

La blonde se tendit et lança un coup d’œil sur Danielle et Sydney qui l’attendaient.

Sarah : Je vous rejoins sur le parking...

Les deux filles acquiescèrent d’un signe de tête sans être rassurées quant au « sort » de leur amie. Elles sortirent aussi de la classe jusqu’à ce que cette dernière soit vide d’élèves. Sarah fixa le professeur, rajusta son sac sur son épaule droite et ramena son manuel devant elle. Elle était perplexe, inquiète et ne put retenir une réplique agressive.

Sarah : Si c’est pour me dire que vous voulez voir mes parents, ils sont déjà au courant qu’ils doivent venir, monsieur Tipple…

Le professeur se redressa et remit vulgairement sa chemise qu’il coinça dans à l’arrière de son pantalon. Sarah pouvait voir ses auréoles de transpiration au niveau de ses aisselles et s’en dégoûta davantage. Il mit ses mains dans ses poches, marqua un silence et détailla son élève un instant puis, prit les copies pour chercher celle de la blonde et un sourire malsain dessina ses lèvres.

« Je vois que vous avez étayé, mademoiselle Leary. Comme toujours… »

La blonde roula des yeux dans un soupir silencieux qui révélait son agacement.

Sarah : J’ai jamais été douée pour les cours… Chacun son truc…

Le professeur la dévisagea et marcha d’un pas lent vers la porte pour la fermer.

« J’ai quelque chose à vous proposer... »

Sarah le suivit des yeux sans bouger et fronça les sourcils sur sa réaction qu’elle ne comprit pas.

Sarah : J’ai pas besoin de cours particuliers si c’est là où vous voulez en venir…

L’homme la fixa et revint vers le bureau pour reposer la feuille. Il releva ses yeux imbibés de sang sur elle et ses doigts frottèrent son menton mal rasé.

« J’ai connu une élève comme toi il y a longtemps... »

Il marcha vers elle d’un pas lent mais Sarah recula d’instinct, l’air incertain et perturbé. Il sourit dans une expression vindicative.

« Ce genre de filles comme toi, tu sais ? Qui se prend pour une petite princesse, qui s’habille comme une garce pour exciter tous les mecs aux alentours... »

Cette fois, Sarah se tendit. Ses doigts se fermèrent autour de son manuel contre sa poitrine sans qu’elle ne le quitte des yeux. Elle se repoussa instinctivement ses mèches de son visage dans un mouvement de tête.

Sarah : Vous êtes ivre monsieur Tipple... Je sais pas si vous êtes conscient de ce que vous êtes en train de me dire…

Le professeur arbora un sourire ironique et secoua la tête en s’approchant encore.

« Oh non… Non, non. Je sais très bien ce que je dis. Je sais comment faire avec les élèves comme toi…»

Sarah le fixa encore et dans une réaction de défense, se redressa pour marcher d’un pas pressé vers la porte.

Sarah : Désolée, mais je dois partir, on m’attend…

Le professeur la retint par le bras et le serra brutalement de sa main.

« Tu vas nulle part tant que je l’ai pas dit... »

La blonde voulut se dégager prise par une légère douleur que ce contact inattendu venait de provoquer.

Sarah : Lâchez-moi ! Vous me faites mal…

Elle tenta de nouveau de se reculer mais l’homme lui envoya un revers de sa main gauche en plein visage.

« La ferme… »

Sarah trébucha en arrière en se retenant à une table pour ne pas tomber, ahurie de la tournure de cet « entretien ». Une des chaises tomba dans un léger bruit de fracas.

Sarah : Vous êtes malade !

L’homme se rapprocha, alors que la blonde se tenait à l’écritoire. Il afficha de nouveau un sourire pervers. Il la saisit par les bras, faisant tomber son manuel et la redressa en la plaquant contre le mur.

« Tu vas la boucler... »

Une gifle résonna dans la pièce, assommant quelque peu Sarah qui tentait de se défaire de son emprise.

« Espèce de petite allumeuse… »

La panique de la jeune fille venait de monter d’un cran en raison de ce coup, de ce goût métallique qu’elle sentait couler au coin de sa lèvre. Elle tenta encore de se défaire et sa voix se craqua.

Sarah : Je vous en prie… Arrêtez… Laissez-moi partir…

Le professeur tenait Sarah fermement contre le mur et ne se trouvait plus qu’à quelques centimètres d’elle. L’expression toujours aussi perverse et malintentionnée, il la fixa pendant que sa main droite glissait sur l’extérieur de la cuisse de son élève.

« Alors, maintenant, tu fais ta gamine, hein ? Alors que tu te pavanes comme une pute… »

Il la brutalisa, la poussa violemment sur le sol et sa main défit la ceinture de son pantalon en la fixant.

« Je vais t’apprendre à allumer les hommes, moi... »

Il se jeta sur elle pour l’immobiliser, la bloqua de son avant-bras sur le haut de sa poitrine en lui coupant la respiration. A genoux devant elle, transpirant comme une « bête », sa main droite lui asséna une autre gifle avant de descendre directement sous sa jupe, qu’il releva. Il tira violemment sur son sous-vêtement pour le descendre sur ses cuisses.

« Espèce de salope… »

Sarah émit un hurlement sous cet assaut brutal. Elle était parfaitement consciente des intentions du professeur et sentit la panique la saisir, la faire trembler, sans qu’elle n’ait la force de se libérer de son emprise.

 

*********

 

Dans le couloir, non loin de la classe de cours, Faith fronça les sourcils et tourna ses yeux en direction de la porte. Elle entendit.

« ARRÊTEZ… »

Sans réfléchir, sans se poser la moindre question, elle marcha d’un pas rapide vers ce cri. Elle se figea quand son regard découvrit la scène à travers la petite vitre de la porte. Tipple  était sur Sarah qui se débattait comme elle le pouvait. Son cœur sembla s’affoler devant ce spectacle ahurissant et elle voulut ouvrir, en vain. Elle tourna ses yeux sur le couloir, passa sa main dans ses cheveux et se dirigea vers un extincteur à deux mètres. Elle le saisit sans attendre et fracassa la porte avec. Tipple tourna le visage vers ce bruit, les sourcils froncés alors qu’il maintenait toujours son emprise sur la blonde. Sarah n’eut pas le temps de comprendre ce qu’il en était, qu’elle sentit subitement le corps de l’homme tomber, immobile sur elle. Son cœur affolé, la respiration courte, elle perçut une source de chaleur étrange s’écouler. A bout de force, mais dans un mouvement instinctif, elle repoussa le corps inerte et se recula en rampant en arrière sur ses coudes, sa chemise recouverte de sang. Ses yeux se posèrent  alors sur l’hémoglobine épaisse qui recouvrait peu à peu le sol. Elle cligna doucement des paupières, comme pour tenter de comprendre, de se resituer et son regard remonta sur la brune qui tenait encore l’extincteur. Dans ce silence soudain qui venait de tomber, son cœur, lui, continuait de cogner violemment dans sa poitrine. Tout venait subitement se bousculer. Monsieur Tipple était inconscient. Elle était recouverte de son sang. Il avait essayé de la violer et Faith était arrivée pour faire cesser ses assauts.

Faith restait là sans bouger depuis que ce silence était revenu. Les traits tirés, elle tenait l’extincteur dans sa main droite et ses yeux, à la fois perdus, bouleversés et interrogateurs, passaient de la blonde à l’homme. Elle n’avait pas eu le temps de penser, de se poser de question. Elle avait réagi dans un réflexe instinctif de défense, de peur, d’angoisse et de colère en même temps. Seulement, à en juger par tout ce sang qui s’écoulait de la tête du professeur, elle réalisait que ce dernier était sûrement mort.

Sarah pivota pour se mettre à genoux et avança vers le corps immobile. Elle osa ramener ses doigts sur son cou, chercher un signe de vie, mais constata qu’il n’y en avait plus. Elle rompit ce contact significatif dans un mouvement vif de recul et releva ses yeux affolés sur la brune. Cette panique resta présente et ce silence semblait soudainement trop pesant. Ses sourcils restèrent froncés, ses traits tirés. Elle se releva, tremblante de peur. Une question résonnait : qu’avaient-elles fait ? Ses yeux descendirent sur l’homme inerte, sur ce sang qui était autant sur elle que sur le sol. Tout venait se bousculer dans son esprit. Ses larmes séchées laissaient sur ses joues des traces noires de son maquillage. Elle fixa la brune et sa voix se brisa.

Sarah : Il... Il faut nettoyer…

 


Drama Queen - Tome I - Édition de Luxe

Commander le livre

Commander l'ebook

 



Résumé : Sarah, Danielle et Sydney sont les trois "reines" du lycée de Northfolk. Elles sont le cliché parfait des filles populaires, jolies et riches qui savent organiser des soirées inoubliables. Quand Sarah se retrouve - par accident - sous le corps mort de son professeur, qu'elle croise le regard de Faith Ryan qui tient encore l'arme du crime entre ses mains, elle prend conscience que sa vie ne sera plus jamais comme avant. Faith Ryan, jeune sourde et muette, invisible aux yeux de tous, va se voir entraîner malgré elle par la petite blonde et ses amies.

Prix Edition de Poche (700 pages) : 32.17€ - Commander

 

 

 

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0 Restriction des caractères
Votre texte doit contenir plus de 10 caractères
Vos commentaires sont soumis à la modération d'un administrateur.

Liste des participants qui ont commenté cet article

Nos Romans Lesbiens

◆ Anté-Christ 
 A toi pour toujours 
◆ Close To the Edge - Tome 1
 Close To the Edge - Tome 2
◆ Cold Case
 Déteste-moi Tant que je t'aime
◆ Devotion - Édition de Luxe
◆ Drama Queen - TOME 1
◆ Drama Queen - TOME 2
◆ Drama Queen - TOME 3
◆ De Guerre, d'Amour et de Sang 1
 De Guerre, d'Amour et de Sang 2
◆ De Guerre, d'Amour et de Sang 3
 
De Guerre, d'Amour et de Sang 4
 
De Guerre, d'Amour et de Sang 5
 
De Guerre, d'Amour et de Sang 6
 De Guerre, d'Amour et de Sang 7

 De Guerre, d'Amour et de Sang 8
 De Guerre, d'Amour et de Sang 9
 Escort Girl
◆ 
Gina
◆ 
Girl Wanted
◆ Guide de survie en territoire lesbien 
◆ 
Guilty Pleasure
◆ 
Have Faith - Tome 1
◆ 
IEUF, la Reine et la Voleuse - Tome 1
◆ 
IEUF, la Reine et la Voleuse - Tome 2
◆ IEUF, la Reine et la Voleuse - Tome 3 
 IEUF, la Reine et la Voleuse - Intégrale
 Into the Dark - Saison 1 
 Into the Dark - Saison 2 
◆ 
I Want You To Be With Me
◆ 
If I Tell You
◆ 
La Confrérie des Loups - Tome 1
 Listen to your Heart 
 
Love Is Weakness
◆ 
Loves Me, Loves Me Not
 Madame Queen
◆ Megalodon
◆ 
Mon Amie, mon Amour, mon Amante
◆ 
Old Memories
◆ Psycho
 Paranormal 
◆ Remember Me
◆ 
Sang et Honneur
◆ 
Serial Killer - Tome 1
◆ 
Serial Killer - Tome 2
◆ 
Serial Killer - Tome 3
◆ 
Serial Killer - Tome 4
◆ 
Serial Killer - Tome 5
◆ 
Serial Killer - Tome 6
 Serial Killer - Tome 7
 Serial Killer - Tome 8

 Serial Killer - Tome 9
 Serial Killer - Tome 10 (Final)
 S.K - V.E.R.S.U.S.
 Sisters 
◆ Sexe, Passion, Love & Lust 1
 Sexe, Passion, Love & Lust 2
◆ Sentiment troublant 1 
 Sentiment troublant 2 
◆ Sentiment troublant 3 - à venir

◆ Survivors - réadaptation 2014
◆ The Girl With the Broken Smile
◆ The Woman I Love The Underworld Chronicles 
◆ Undead - Tome 1
 Undead - tome 2 
 ★ Undead - tome 3 
  Undead - tome 4 

◆ Undercover
 Valkyrie - tome 1 
◆ Valkyrie - tome 2 - à venir
◆ What We Desire
◆ Yearbook
◆ You and Me Against the World
◆ World Trade Center - Tome 1 (2007)
◆ World Trade Center - Tome 2 (2007)
 Word Trade Center Intégrale 2015

◆ = Ebooks Publics
 = Ebooks Membre Premium
★ = Format livre uniquement
 = Ebooks Titanium