×
 x 

Panier Vide
Shopping cart
Panier Vide
Articles
Categories
Ebooks à télécharger

Nous avons dernièrement reçu cette critique, ou ce que d'autres qualifieront.. différemment.

Transcript 

 

"Bon une fois n’est pas coutume, mais je vous présente un texte que j’ai tenté de lire dernièrement, je présente texte car ça n’a à mon avis aucun droit de porter le titre de roman ! Livre vendu 30 euros port comprit, pour une épaisseur d’un cahier de maternel avec à l’intérieur une écriture grosse (14 minime). Pas de chapitre, pas de code IBSN (ça se dit maison d’édition !) ouverture de l’ouvrage, titre et non des correctrices ( et encore je me demande comment de tel correction ont pu être faite », pas d’auteur rien !

Ensuite le corps. Des personnages on sait qu’elles sont brunes et blonde ! Pas plus ! Les dialogues sont « Nom du personnage » : réplique. Ça un roman ? Je dis non ! Une esquive de scénario passe encore quoi que je qualifierais ça plutôt de brouillons.

Ensuite l’histoire, avant de lire le roman j’ai contacté la maison d’édition « Aussi aimable que des gardiens de prison » pour leur demander si le roman ce basait sur des recherches historiques, aucune réponse. Ensuite j’ai contacté la personne qui la écrit « désolée mais pour moi cette personne n’a pas le droit au titre d’auteur et encore moins d’écrivain » il faut cependant lui reconnaitre sa politesse. Elle ma affirmer qu’elle s’était documenté. Dommage pour elle, je peux me venté de connaitre les requins, car je les étudie depuis toutes petites (fan des dents de la mer oblige)

L’histoire commence d’ailleurs comme une reprise du film, sauf que le rôle du chef est tenu par une femme. S’en suis l’arrivée d’une scientifique qui balance qu’il s’agit d’un mégalodon espèce sensé avoir disparu et donc la découverte doit dans un premier temps doit rester secrète mais le balance à tout le monde ! Ensuite les informations….Un mégalodon faisait dans les 30 METRE ! ET NON 15 ! Ensuite la nana se balade avec une dent de 15 centimètre dans la poche, faut me dire comment elle fait ! Surtout qu’en plus ce n’est pas tellement léger donc garder ça sur soit 24/24 je vous laisse médité sur la suite.

Après s’en suis la poursuite contre le requin que l’on ne voie pas, on ne sait même pas à quoi si ressemble. Au sais cependant qu’il rentre dans un bateau sans le faire couler juste le secouer un peu à plusieurs reprise.

J’ai tenu jusqu’à la page 59 avant de craquer et de balancer ce torchons !

La seule qualité que je lui ais trouver, est la couverture réalisée par notre Fleurine !

Un beau – 50 pour cette chose que je n’ose qualifier de livre."

 

 

 

Commentaires (34)

This comment was minimized by the moderator on the site

Je me permets de vous répondre puisque vous m'avez fait parvenir votre critique par email. C'est aussi à moi que vous avez écrit lorsque vous nous avez contactés pour avoir des informations sur le livre "Megalodon". Si j'ai été "Aussi aimable qu'une gardienne de prison", ce n'était pas volontaire et je ne sais pas pour quelle raison je n'aurais pas été aimable avec vous. Voici d’ailleurs le mail que nous avons échangé :

« Bonjour,
Merci de votre intérêt pour ce récit mais nos partenariats se limitent aux forums et sites web actifs.
Cordialement,
Béatrice Guillart,
Responsable des publications


On Sat 17/09/11 11:18 PM , Angelique Ferreira wrote:

> Une demande de contact a été formulée par e-mail
> via http://steditions.com/ de la part de :
> Angelique Ferreira
> Bonjour,
> Je suis chroniqueuse pour le groupe Silvermoon.
> Je desirerais savoir s´il serait possible de recevoir le livre
> Megalodon - Édition de Luxe
> dams le cadre d´une chronique
> En attendant une réponse de votre part, veuillez agrees mes
> salutations distinguées
> cordialement


Que vous vous vexiez parce que nous refusons un partenariat avec vous est une chose, que vous racontiez ce genre de mensonges en est une autre. Il faudra donc m’expliquer en quoi ma réponse envoyée le 20/09/11 a pu autant vous froisser.
BG

This comment was minimized by the moderator on the site

Le but premier d'un livre est de nous permettre de s'évader, qu'il soit ou non réaliste on s'en fout un peu!! De plus, si nous achetons un livre de ces auteurs c'est que nous savons à quoi nous attendre, c'est que nous les connaissons et que par dessus tout nous apprécions leur talent, leur style!!
Il est cependant normal que tout le monde n'apprécie pas les mêmes styles ou genre d'écriture mais c'est pas pour autant qu'il faut attaquer cet auteur!! Quand on aime pas, on oublie, on passe sur la chose et voila!!

p.s: je n'ai jamais eu l'impression que vous étiez froide les filles !!

This comment was minimized by the moderator on the site

Que dire, je ne suis pas douée dans les commentaires malheureusement mais là je suis sidérée. Déjà, bon avis personnel critique sur son commentaire, elle parle d'un livre qu'elle qualifie de torchon et elle parle des correcteurs, donc avant de critiquer ce que les autres font, c'est de vérifier soit même ce que nous écrivons car son commentaire regroupe certaines fautes enfin passons
.
Elle connait les requins alors qu'elle nous en parle et on pourra comparer. Megalodon n'est certes pas un des romans que j'ai préféré mais de là à le qualifier de torchon quand même pas. Ensuite chipoter sur des détails comme la dent de 15 cm il faut arrêter, c'est juste un détail. Si on prend tous les romans et même ceux des meilleurs écrivains on trouvera des petits détails qui ne collent pas. La description du requin, on s'en fiche un peu ce qui compte c'est l'histoire entre les deux femmes, l'histoire du requin est un décor, une façon de mettre en place la relation entre les deux protagonistes et je peux dire que même si c'est qu'un décor à la fin du roman, je me suis précipitée sur internet pour avoir des informations sur ce type de requin alors que soyons honnête (enfin que je sois honnête), les requins je ne m'y intéresse pas.

J'aimerai savoir pourquoi la personne à contacter la maison d'édition avant de commencer le livre, c'est un peu gros je trouve.

Pour moi, ce livre est intéressant et il mérite d'être lu, d'ailleurs on n'a pas besoin que les personnages soient décrits entièrement, on a assez d'information pour que notre imagination fonctionne. Un roman où tout est décrit dans les moindres détails, c'est pénible et je trouve que le roman perd une certaine saveur, que cela endort même. Je préfère avoir quelques détails et faire marcher mon imagination.

Pour l'ouverture de l'ouvrage où on voit le titre et le nom des correcteurs, je trouve cela très bien et cela montre un grand respect pour les correcteurs, puis nous savons déjà qui a écrit le livre. Le respect est important et en mettant le nom des correcteurs à l'ouverture du livre prouve ce respect. Concept très important et dont beaucoup manque malheureusement.

Je reviens sur la poursuite du requin, des détails et tout, ce n'est pas le plus important, ce qui importe est les sentiments des personnages, leur vision et ce qu'ils ressentent (je sais, je me répète mais pour moi c'est un point important)

Donc livre à lire qui est loin d'être un torchon, chacun ses goûts mais je n'ai jamais été déçu par vos ouvrages et une critique pareille n'est pas sensé.

PS: je n'ai pas relu mon commentaire donc il risque d'y avoir des fautes mais je voulais donner mon avis.

This comment was minimized by the moderator on the site

Citation :
"ouverture de l’ouvrage, titre et non des correctrices ( et encore je me demande comment de tel correction ont pu être faite"

Ce qui serait bien avant de critiquer des fautes d'orthographes c'est de ne pas en faire et s'assurer que la syntaxe soit correcte car j'ai dû relire deux ou trois phrases certaines phrases de cette critique, notamment celle-là à cause du "non" au lieu de "nom", ça franchement faut le faire! On dirait une faute de gamins de primaire, et encore ma soeur de 10 ans ne fait pas cette faute.

Après pour ce qui est des ROMANS (car pour moi ce sont bien des romans) de Kyrian et Jamie j'avoue parfois constater pas mal de fautes ou erreur de syntaxe mais je reste dans l'optique qu'elles sont autonomes, elles n'ont pas tout une maison d'édition professionnelle derrière elles pour tout superviser alors à un moment faut voir à bien prendre tous les critères en compte. Quand je parle des romans de St Edition je préviens qu'il y a des fautes mais pour moi il faut du courage pour se lancer comme ça. Je regrette parfois qu'il y ait autant de fautes en fonction des romans car je ne peux pas m'empêcher de les corriger dans ma tête mais ça ne m'empêche pas de lire.

Alors oui des histoires sont inspirées de films mais rien qu'au résumé on le devine alors si on ne veut pas lire une histoire inspirée de tel ou tel film et bien on ne l'achète pas et basta. Pour ce qui est des recherches, faire des recherches n'oblige pas à tout respecter, après tout le megalodon est censé être éteint alors pourquoi un qui réapparait ne serait-il pas plus petit? Faut garder en tête que c'est une fiction -_-

Ce que j'adore avec St Edition c'est qu'on peut acheter les histoires en ebook, beaucoup moins cher qu'un roman et c'est super quand on a peu de moyens.

Personnellement ce que je regrette dans les histoires de Kyrian et Jamie c'est que ce soit toujours les mêmes personnages, les grandes scènes de sexe (mais ça c'est mon souci et je les survole donc ça passe lol), les profilers qui arrivent dans les nouvelles histoires/suites (surtout dans "De guerre, d'amour et de sang") mais ça n'enlève en rien le fait que généralement j'apprécie leurs récits et j'en fais la pub. Sur tous les romans il doit y en avoir 6 ou 7 que j'ai lu avec moins d'enthousiasme.

Enfin voilà je ne suis pas douée pour les critiques donc je n'en fais pas, je dis juste un petit mot pour signaler si j'ai aimé ou non mais sinon je le ferai et ça ne serait pas comme cette "critique".

Kass.

This comment was minimized by the moderator on the site

Béatrice Guillart :

Je commence par vous remercier d’avoir poster cette chronique à mon nom et non au nom du groupe de chronique qu’elle appartient c’est vrai que c’est très professionnel de votre part. Toutefois je ne renie pas ce que j’ai écris
Je n’ai pas écrit cette chronique parce que vous m’avez refusé un partenariat (lorsqu’un livre est mauvais je le dis que je l’ai acheté ou reçu en partenariat) donc ne mélanger pas les deux choses.
En ce qui concerne votre amabilité je vous ais pars la suite envoyez plusieurs mails donc vous n’avez pas jugé utilise de réponse, il s’agissait cependant d’information sur le texte, que j’ai réussis à avoir parce que je me suis débrouiller pour avoir l’auteur. C’est ce point-là que j’attaque, non votre premier message

Jouls :

Je regrette, je suis très bien placé pour savoir qu’un roman doit avant tout apporter du bonheur aux gens, mais l’auteur et surtout l’éditeur se doit également de respecter ses lecteurs ! En leur présentant un ouvrage soigné et non un scripte comme c’est le cas dans cet ouvrage.
Ce n’est en aucun cas l’attaque de l’auteur que je ne connais pas par ailleurs. Lorsqu’on se donne le titre d’auteur il y a des responsabilités qui vont avec. Le tout n’est pas de sortir un texte et de le présenter comme un roman

Cordialement

Clélia Vincent : Lorsque je parle de correcteur, je parle du travail de bêta lecteur tout ce qui construit le texte, nullement de l’orthographe, syntaxe etc… sur ce point-là je ne lancerais certainement pas la première pierre comme vous le rappeler si bien.

Vous voulez parler des requins, je vous invite donc à me contacter par mail car je ne me lasse jamais de parler sur le sujet.

Je fais une réponse courte à la suite de votre messages, si tous les lecteurs pensais ce que vous venez de dire, et bien regarder un film a la télévision ce sera plus simple que d’acheter un roman.

This comment was minimized by the moderator on the site

Je venais de parler avec ma compagne des films que les gens "critiquaient" en disant que c'était des "daubes". Il ne faut pas oublier un certains nombre de faits :

Premièrement : les gens qui travaillent sur ces projets, s'investissent et même si parfois,l'on peut être déçu par un ouvrage ou tout autre support, il ne faut pas oublier, que ces derniers ont fait de leur mieux !

Deuxièmement : "Jeter au feu" ouvertement un ouvrage - quand on se dit romancière et/ou écrivaine - est plus que déplacé car cela implique que l'on se pense supérieur à l'auteur dudit ouvrage !

Troisièmement : Etant moi-même auteur d'ouvrage de littérature (romans et recueils de textes poétiques) je n'aimerai pas du tout que l'on incendie ainsi mes ouvres alors qu'elles ont déjà du succès auprès d'un certains nombre de personnes, au même titre qu'ici pour ce roman "Mégalodon".

Pour conclure, je ne pense pas que cette jeune personne apprécierai que l'on dénigre ses propres oeuvres - si elle écrit - ou du moins ses "critiques".

Peut-être que cette personne est simplement jalouse de la réussite des autres ?

This comment was minimized by the moderator on the site

Au risque de me répéter, si nous lisons tous les romans de ces auteurs c'est que leur façon d'écrire ne nous dérange absolument pas!! En script moi j'aime bien! ça me permet de voir qui parle exactement!!
Quand au manque de respect, je vois pas du tout de quoi vous parler!! Ce qui nous intéresse, c'est l"histoire entre les deux héroïnes alors si se balader avec une dent de 15 cm dans la poche n'est pas réel, beh on s'en fou un peu!!
Et jusqu'à présent aucun membre de ce site ou lectrice ne s'est jamais plaint de quoi que se soit!!!

This comment was minimized by the moderator on the site

Littérature de l'Ouest

Le monde de la littérature est un monde sans pitié. Je ne dis pas qu’il n’y a pas eu de travail dernière sur beaucoup de points cependant l’éditeur n’aurait pas dû passer.

Sur ce second point je suis totalement d’accord avec vous, ses titres se méritent ! Et il y a malheureusement beaucoup de personne qui se prétendre écrivain sans avoir que premièrement c’est un métier et non un titre et qu’ensuite il faut avoir une certaine maturité et expérience avant de se considérer comme tel
Toute chronique est bonne à prendre, qu’elle soit bonne ou mauvaise, à partir du moment où on ne l’accepte pas, on ne fait pas ce métier !
En ce qui concerne la jalouse, alors la pas du tout, si vous vous permettez de parler ainsi c’est que vous ne savez pas qui je suis, personnellement je me satisfais de ce que j’ai. Si vous deviez sortir cette phrase à tous les chroniqueurs je peux vous dire qu’on vous rirait souvent au nez.

Jouls

Au risque de me répéter, si vous aimez les roman a 2 sous c’est votre problème. Les personnes qui suivent mon site ne sont pas du genre à dire un livre par an. Si l’auteur et l’éditeur sont ravis d’avoir une vingtaines de personnes qui les lisent tant mieux. Mais le rôle d’un roman est de toucher le plus de monde possible
Quant à savoir pourquoi j’ai acheté ce roman, c’est simple la couverture, je suis fan de Fleurine et j’ai eu un coup de cœur sur la couverture via son site. Ensuite j’ai vu le titre, les requins me plaisait, j’ai commencée a déchanté dé que j’ai ouvert l’enveloppe de LULU.COM
Le reste est expliqué.

This comment was minimized by the moderator on the site

Après avoir lu avec attention votre « critique » sur notre histoire « Megalodon », je me permets de formuler une réponse dans laquelle je me permettrai de rectifier quelques erreurs et affirmations fausses au sujet de ce roman. Votre critique n’étant pas une critique à proprement parlé mais plutôt une attaque en bonne et due forme, je me vois dans l’obligation de défendre notre travail puisque travail, il y a, malgré tout ce que vous semblez penser… Je passerai outre votre agressivité envers les auteures, les correcteurs et la personne qui s’occupe de notre site vitrine et je tiens à souligner « site vitrine » puisqu’en aucun cas, nous nous sommes annoncées comme étant une « maison d’éditions » (cf votre affirmation : « ça se dit maison d’édition ! »). Voir la page de notre site.

Je reprendrai donc vos affirmations virulentes et excessives au sujet de notre histoire que vous n’avez effectivement pas dû lire. Sur ce point, au moins, nous serons, je pense, toutes les deux d’accord.

« Elle ma affirmer qu’elle s’était documenté. Dommage pour elle, je peux me venté de connaitre les requins, car je les étudie depuis toutes petites (fan des dents de la mer oblige) »

Malgré vos fautes d’orthographe évidentes et tout aussi étranges pour une critique littéraire et auteure de surcroît, je m’attacherai davantage à retenir votre connaissance immense en matière de requins puisque vous êtes « fan des dents de la mer ».

« S’en suis l’arrivée d’une scientifique qui balance qu’il s’agit d’un mégalodon espèce sensé avoir disparu et donc la découverte doit dans un premier temps doit rester secrète mais le balance à tout le monde ! »

Avant de vous répondre, j’ai bien sûr pris la peine de revoir l’histoire dans son intégralité afin de discuter de certaines de vos affirmations. « La scientifique en question est Faith Ryan, la « femme » comme vous dites qui est responsable d’une équipe de chasseurs de requin composée de professionnels. Après avoir mesuré la taille de la morsure visible sur la carcasse retrouvée sur la plage, elle explique sa confusion avant d’annoncer à Sarah, l’autre protagoniste adjointe au maire, qu’il s’agit d’un requin qui ne devrait plus exister… voir page 9, et lui fournit toutes les informations nécessaires au lecteur... Pour la « découverte qui doit rester secrète, mais elle le balance à tout le monde », je n’ai vu nulle part, Faith Ryan, « balancer » à tout le monde qu’il s’agit d’un Megalodon. De manière logique, on verra par la suite que Sarah Leary rapporte les informations au maire et à son conseil afin de prendre une décision. Ce qui se fait dans chaque commune lorsqu’il y a des décisions à prendre quelles qu’elles soient…

« Ensuite les informations….Un mégalodon faisait dans les 30 METRE ! ET NON 15 !. »

Selon les recherches que nous avons faites avant d’écrire cette histoire, la taille d’un Megalodon peut varier entre 15 et 27 mètres selon les derniers fossiles de dents retrouvés. http://www.dinosoria.com/megalodon.htm ou http://www.les-dents-de-la-mer.fr/index.php?option=com_content&;view=article&id=165&Itemid=98 Mais il existe de nombreux autres sites ou forums dédiés aux requins qui donnent des informations générales similaires.
Néanmoins, les scientifiques actuels affirment généralement que leur taille varie entre 18 et 21 mètres. Voir les études réalisées par le paléontologue Mike Gottfried au sujet des dernières mesures scientifiques les plus plausibles.
D’ailleurs, il existe un très bon reportage où ce scientifique apparaît et qui a été diffusé sur arté : http://www.dailymotion.com/video/x9hr45_le-tueur-des-mers-profondes-1-sur-4_animals
Ou si vous désirez un condensé des informations, voir le lien de Wikipédia http://fr.wikipedia.org/wiki/Mégalodon mais j’y mets quelques réserves, puisque parfois, les informations données peuvent s’avérer approximatives.
Pour en revenir à notre histoire, il est écrit en page 13 que le Megalodon que l’équipe devra chasser, mesurerait entre 15 et 18 mètres de long. Taille qui correspond aux conclusions fournies par les scientifiques au sujet des Megalodon.

« Ensuite la nana se balade avec une dent de 15 centimètre dans la poche, faut me dire comment elle fait ! Surtout qu’en plus ce n’est pas tellement léger donc garder ça sur soit 24/24 je vous laisse médité sur la suite »

Si vous aviez lu, vous auriez alors retenu le petit paragraphe en page 11 où il est dit que « la nana » qui se nomme Faith, sort la dent de son sac et non de sa poche. En outre, on apprend rapidement que Faith Ryan est passionnée de requins depuis son plus jeune âge (un peu comme vous), qu’elle a commencé à les chasser avec son père avant d’en faire son métier. Quel problème y aurait-il pour une experte en requin appelée et embauchée par la mairie de cette ville à se « balader » avec une dent de Megalodon dans son sac de travail ? Un commercial ne transporte-t-il pas des échantillons de ses produits lorsqu’il le peut ?

This comment was minimized by the moderator on the site

Suite de mon précédent message :

« Après s’en suis la poursuite contre le requin que l’on ne voie pas, on ne sait même pas à quoi si ressemble. Au sais cependant qu’il rentre dans un bateau sans le faire couler juste le secouer un peu à plusieurs reprise. »
A la suite, se trouve un départ précipité pour un secours en mer après l’écoute d’un appel de détresse. Page 31, il y a une visite du bateau, des informations données à son sujet, concernant sa taille, sa provenance, la solidité de sa coque et l’aménagement intérieur dédié à l’étude des animaux marins. A aucun moment, le Megalodon rentre dans le bateau sans le faire couler… D’ailleurs, on pourra voir ce requin préhistorique à travers les yeux de l’équipage dans les pages suivantes. Et pour votre affirmation « le secouer un peu », la scène est décrite à partir de la page 51 qui se termine d’ailleurs par l’obligation de fuir pour l’équipe qui compte quelques blessés et de gros dommages au navire. D’ailleurs en guise de petit exemple, en page 58, un des membres dit à la radio : C’est l’enfer ici, Faith… Les dégâts sont considérables. » « Secouer un peu », vous dites ?
J’arrêterai là mes rectifications quand à vos affabulations mademoiselle qui ne sont qu’attaques mensongères et personnelles, pleines de mépris et d’impertinence. Lorsqu’on s’attache à critiquer un livre, on le fait avec intelligence et respect d’autrui. Par ailleurs, je ne vois aucun intérêt à passer dix minutes de votre temps précieux à nous accorder autant d’importance si vous considérez notre travail comme un « torchon ». Veillez aussi à vous corriger avant de « corriger » les auteurs et leurs « fautes ». Etait-ce réellement une critique sur un de nos livres ou simplement une vulgaire vendetta contre les auteurs et les personnes bénévoles qui les entourent ?
Je vous remercie néanmoins d’avoir pris le temps de nous accorder de l’importance.

Jamie Leigh.

There are no comments posted here yet
Charger plus

Nos Romans Lesbiens

◆ Anté-Christ (2018) 
◆ A toi pour toujours 
◆ Close To the Edge - Tome 1
 Close To the Edge - Tome 2
◆ Cold Case (2018) 
 Déteste-moi Tant que je t'aime
◆ Devotion - Édition de Luxe
◆ Drama Queen - TOME 1
◆ Drama Queen - TOME 2
◆ Drama Queen - TOME 3
◆ De Guerre, d'Amour et de Sang 1
 De Guerre, d'Amour et de Sang 2
◆ De Guerre, d'Amour et de Sang 3
 
De Guerre, d'Amour et de Sang 4
 
De Guerre, d'Amour et de Sang 5
 
De Guerre, d'Amour et de Sang 6
 De Guerre, d'Amour et de Sang 7

 De Guerre, d'Amour et de Sang 8
 De Guerre, d'Amour et de Sang 9
 Escort Girl
◆ 
Gina
◆ 
Girl Wanted
◆ Guide de survie en territoire lesbien 
◆ 
Guilty Pleasure
◆ 
Have Faith - Tome 1
◆ 
IEUF, la Reine et la Voleuse - Tome 1
◆ 
IEUF, la Reine et la Voleuse - Tome 2
◆ IEUF, la Reine et la Voleuse - Tome 3 
 IEUF, la Reine et la Voleuse - Intégrale
◆ Into the Dark - Saison 1 
 Into the Dark - Saison 2 
◆ 
I Want You To Be With Me
◆ 
If I Tell You
  IMMORTELLE 1 
 IMMORTELLE 2 
 IMMORTELLE 3 
IMMORTELLE 4
IMMORTELLE 5
  KISS & RUN 
◆ 
La Confrérie des Loups - Tome 1
 Listen to your Heart 
 
Love Is Weakness
◆ 
Loves Me, Loves Me Not
 Loving Clarke 
 Madame Queen
◆ Megalodon
◆ 
Mon Amie, mon Amour, mon Amante
 Old Memories
◆ Psycho
 Paranormal 
◆ Remember Me
◆ 
Sang et Honneur
◆ 
Serial Killer - Tome 1
◆ 
Serial Killer - Tome 2
 Serial Killer - Tome 3
◆ 
Serial Killer - Tome 4
◆ 
Serial Killer - Tome 5
◆ 
Serial Killer - Tome 6
 Serial Killer - Tome 7
 Serial Killer - Tome 8

 Serial Killer - Tome 9
 Serial Killer - Tome 10 (Final)
◆ S.K - V.E.R.S.U.S.
◆ Sisters 
◆ Sexe, Passion, Love & Lust 1
 Sexe, Passion, Love & Lust 2
◆ Sentiment troublant 1 
 Sentiment troublant 2 
◆ Sentiment troublant 3 - 2019

◆ Survivors - réadaptation 2014
◆ The Girl With the Broken Smile
◆ The Woman I Love
 The Underworld Chronicles 
The Underworld Chronicles 2 
★ The Underworld Chronicles 3

◆ Undead - Tome 1
 Undead - tome 2 
◆ Undead - tome 3 
 Undead - tome 4 
 Undead - tome 5 

◆ Undercover
◆ Valkyrie - tome 1 
 Valkyrie - tome 2 
◆ What We Desire
◆ Yearbook
◆ You and Me Against the World
◆ World Trade Center - Tome 1 (2007)
◆ World Trade Center - Tome 2 (2007)
 Word Trade Center Intégrale 2015

◆ = Ebooks Publics
 = Ebooks Membre Premium
★ = Format livre uniquement

DERNIERS COMMENTAIRES

Julie Panchot Payet posted a comment in Loving Clarke - L'histoire d'une lesbienne et autiste asperger
Livre vraiment génial une histoire très bien écrite avec une profondeur des personnages que nous ...
Bonsoir :) je n'arrive pas à accéder à la fanfic "the one", est-ce qu'il y a un problème? Merci ...
Trop top !!! Pitié une suite ?????