Logosted2
×
 x 

Panier Vide
Shopping cart
Panier Vide
Articles
Categories
Ebooks à télécharger

péplum lesbienSang et Honneur est un roman historique, plus précisément un péplum axé sur la vie des gladiateurs à l’époque de la Rome Antique. Quand on lit le résumé, on pense alors à la série Spartacus ou encore au chef d’œuvre de Ridley Scott « Gladiator ». Mais en version roman lesbien, l’attrait est plus important encore, d’autant que les auteures n’ont jamais nié s’être inspiré du film pour écrire Sang et Honneur.

« 90 après J-C. Aquilée est une ville réputée pour ses combats de gladiateurs qui s’affrontent dans ses arènes aussi célèbres que celles de Capoue. Sarra, fille du Consul Quintus Sarrius Valerius, va rencontrer Luan, une jeune femme Calédonienne, achetée par son frère, esclave offerte à son père pour combattre à son tour dans l’arène. »

Pour celles et ceux qui aiment l’Histoire, les grandes épopées, les aventures et l’action agrémentées d’amour, vous serez servis et comblés par ce roman. Kyrian Malone et Jamie Leigh se sont appropriées le genre, les personnages, l’Histoire, l’arène et tout ce qui tourne autour de Rome à cette époque là pour créer leur histoire en y mettant leur patte.

 

Au-delà de l’intrigue, des scènes, des dialogues, on remarque les nombreuses recherches effectuées sur l’époque, le quotidien du peuple romain. Parce que les termes sont exacts, finement expliqués au lecteur qui n’a plus qu’à se laisser emporter dans les décors. Et des décors, il y en a. De la misérable cellule spartiate côté gladiateurs, au faste de la villa du Consul, tout y est décrit sans être ni trop bref, ni trop pompeux. Juste assez pour nous donner une fois de plus, l’impression d’être au cinéma. Et c’est aussi la force de ces auteures, le don de nous transporter dans leur imagination en laissant libre court à la nôtre, de nous imposer leur rythme pour nous faire vivre un panel d’émotions. 

En lisant les pages les unes dernière les autres, je vivais auprès de Luan et Sarra, j’expérimentais leur statut respectif, leurs difficultés bien différentes et similaires à la fois. Parce que Luan est une esclave ramenée par le frère militaire de Sarra, Arius, après sa campagne en Dacie et Sarra est la fille du Consul destinée à un bel avenir. Deux mondes opposés, deux cultures, deux façons de vivre et de concevoir les choses. La première est considérée comme une bête pendant que la deuxième bénéficie de tous les avantages de la famille du Consul Sarrius Valerius. Nul besoin de connaître l’Histoire sur le bout de doigts pour imaginer le fossé qui les sépare. Pourtant, dès leur rencontre, on sent une attirance incontrôlable, un véritable coup de foudre qui nous plonge un peu plus dans l’aventure.

Alors on peut penser que tout est simple pour Sarra pendant que Luan vit un terrible cauchemar enfermée dans sa cellule de gladiatrice  dont le seul avenir est de se battre, de souffrir pour rester en vie. Mais comme dans la réalité, les obstacles sont partout, le danger rôde que l’on soit riche ou pauvre, maître ou esclave. Sarra est convoitée par son propre frère rongé par une soif de pouvoir plus grande que lui. Et Luan, malgré ses chaînes, finira par trouver des amis, presque un foyer au sein du Ludus – la maison des gladiateurs.

Quand il n’est pas dans le sable de l’arène ou de la cours d’entraînement, le combat est permanent de part et d’autre. On sent les tensions qui montent au fil des pages, du rapprochement entre Sarra et Luan. On craint l’instant où tout va basculer, où leur vie respective les rappellera à l’ordre, où les barrières sociales et culturelles se retourneront contre elles. A cette époque, la pitié, la compassion n’existent que chez les sages et la mort est partout, peut surgir à tout moment. Les descriptions des combats, l’état d’esprit des personnages fonctionnent selon ces paramètres. Il n’y a pas de choix, de pleine liberté. Quand Luan doit obéir à ses maîtres, Sarra doit plier devant son père ou son frère. Aucune n’a pleins droits sur sa propre vie régentée par autrui. Dans cette histoire, l’Amour doit survivre à tout et même à la passion enflammée née de la rencontre entre les deux jeunes femmes. Et quand elles arrivent enfin à se trouver, à voler à la vie un instant seule à seule, d’autres obstacles surviennent, de nouvelles barrières, d’insupportables paramètres qui menacent leur attachement, leur union. Il suffira alors d’en arriver au pire, à un moment dramatique et intense pour espérer les voir se défaire de leurs chaînes au sens propre comme au sens figuré. Jusqu’au bout, jusqu’aux dernières pages, on espère encore et encore, on croit en leur Amour parce qu’il est vrai et existe envers et contre tout. On se fie aussi aux autres romans de Kyrian et Jamie, à leurs habitudes, leur patte qui ne nous déçoit jamais…

C’est une vraie belle histoire d’amour sans mièvrerie, ni détours forcés. Entre combats, passions, espoir et intensité, Sang et Honneur est forcément un roman à lire, à avoir dans sa bibliothèque, justement parce qu’il sort de l’ordinaire, des sentiers battus. Kyrian Malone et Jamie Leigh ne cessent de nous faire découvrir le monde à travers les âges, les univers, les genres et leur imagination sans fin. Un péplum sous forme de livre avec en bonus, un amour entre femmes, une intrigue poignante et tout à fait réaliste qui respecte l’Histoire, cela n’attise pas votre soif de lecture ?

Pour vous procurer cette oeuvre en format livre ou ebook, rendez-vous sur cette page.

Ou disponible en format livre sur : 

Amazon2  Lulu

Vous pouvez également consulter un extrait ici.

Source de la chronique

 

 

Commentaires (0)

.