Qu'est ce qu'une bonne chronique ?

  • Messages : 296
  • Remerciements reçus 179

Nouveau sujet



Il n'y a pas de recette miracle pour rédiger une bonne chronique, mais il y a tout de même des points importants à ne pas négliger pour que votre chronique apporte quelque chose à l'auteur mais aussi aux lecteurs potentiels qui vous lit.
Ce petit guide n'engage que nous, est rédigé selon nos attentes et ce que nous avons pu lire en terme de commentaires sur notre site ou les plateformes affiliées qui distribuent nos livres.

Le bon chroniqueur :
  • informe le lecteur lambda du contenu d'un livre,
  • résume éventuellement l'histoire sans trop dévoiler l'intrigue (c'est un exercice très délicat pour un vrai chroniqueur et j'insiste sur l'importance de ne pas divulger des éléments capitaux du livre pour maintenir le suspens).
  • saisit, analyse, retranscrit les intentions de l'auteur et les messages qu'il a véhiculé dans son texte,
  • résume les aspects qui lui ont plu (sur le fond, la forme, les personnages, l'histoire générale, les émotions perçues, etc.),
  • résume les aspects qui ne lui ont pas plu - au besoin - et propose - si c'est dans ses cordes - des conseils à l'auteur pour améliorer son contenu ou faire en sorte qu'il soit plus attrayant,
  • partage son enthousiasme (ou éventuellement ses regrets) quant à la lecture de l'oeuvre.
Qu'est-ce qu'une mauvaise chronique ?

Cette question ayant déjà été traitée, vous pouvez vous référer à ce sujet pour comprendre les subtilités de la mauvaise chronique sur "les critiques qui vous critiquent", ou encore : la critique, est-elle la puissance des impuissants

Le mauvais chroniqueur... (en partant du principe qu'il a lu l'oeuvre et non pas un extrait ou une quatrième de couverture)
  • attaque l'auteur, ses idées, sa façon d'écrire,
  • met l'accent sur les aspects négatifs d'une oeuvre : orthographe, lexique, fond et formes, incohérence, crédibilité...
  • discrédite l'oeuvre, et indirectement l'auteur, en usant de moqueries/ironies diverses sur le fond, la forme, l'histoire, etc,
  • formule des remarques du type "moi je", destinées probablement à montrer sa supériorité intellectuelle.

Vous l'aurez donc compris, le bon chroniqueur sera dans l'émotion avant tout. Il parlera de l'histoire, de ce qu'il a aimé ou non et à ce moment là, nous pourrons parler d'un commentaire construit.

Pour en savoir plus sur l'importance de vos commentaires : steditions.com/index.php?option=com_kune...0&id=845&Itemid=1814
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: manu
Dernière édition: il y a 6 ans 3 jours par Kyrian Malone.
il y a 6 ans 3 jours #2085
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.474 secondes

2008 © 2022 STEDITIONS, livres et romans lesbiens. Tous droits réservés.

Maison affiliée à Homoromance Éditions