De la Fanfiction à la Fiction - Définitions, évidences et lois

  • Messages : 296
  • Remerciements reçus 179

Nouveau sujet

"Force est de constater que nombreux sont ceux qui ne regardent rien, n'entendent rien mais parlent beaucoup"



Il semble parfois que des évidences ne le soient pas pour tout le monde et si certains n'ont pas la moindre idée de ce que sont les fanfictions, d'autres en revanches pensent le savoir et attribuent le terme "fanfiction" à tout ce qui y ressemble de près ou de loin, voire de très loin, dans l'unique but de décrédibiliser un auteur ou son travail. (Cf. mon post sur les critiques )

La différence entre les fanfictions et les romans originaux est pourtant simple et je m'excuse si mon topic vous paraît plein de sarcasmes. A force de devoir expliquer des évidences à des imbéciles qui ont passé une mauvaise journée il est parfois agaçant de se répéter.

Je dédie donc ces explications à ceux qui s'imaginent que nous gagnons notre vie en publiant des fanfictions et qui n'ont toujours rien compris à notre façon de fonctionner parce que :

1 - Ils répètent ce qu'ils entendant (imitation naturelle que l'ont retrouve chez certains primates)
2 - Ils n'ont pas assez de maturité pour aller chercher leurs réponses par eux-mêmes (syndrome du poil dans la main)
3 - Ils ne savent pas réfléchir et prennent nos 1500+ lecteurs pour des buses de 2 semaines (preuve de leur ego démesuré)



Pour ceux, qui de bonne foi, ne savent pas ce qu'est le monde de la fanfictions et nomme à tout va "fanfiction" ce qui y ressemblent de près ou de loin, vous pourrez en mesurer les limites en lisant ce post.
Pour les autres donneurs de leçons et autres inconnus à l'esprits supérieurs qui pensent avoir un QI surdéveloppé, un sens de la réflexion digne d'A.Eistein, je vous dis ceci : premièrement, si comme vous semblez le croire, nous publions des fanfictions sur le dos des créateurs de films ou de séries, ce ne serait pas 30 mais 150 romans que nous diffuserions sur Amazon, kobook, lulu, et tous les réseaux de distributions existants. Deuxièmement, croyez-vous sincèrement que "ça" serait passé incognito au cours des 8 dernières années ?



Rappelons la définition d'une fanfiction. (Certes, elle sort de wikipédia, mais je n'allais pas me casser les oeufs à réécrire une définition complète)

Une fanfiction, ou fanfic (parfois écrit fan-fiction), est un récit que certains fans écrivent pour prolonger, amender ou même totalement transformer un produit médiatique qu'ils affectionnent, qu'il s'agisse d'un roman, d'un manga, d'une série télévisée, d'un film, d'un jeu vidéo ou encore d'une célébrité
Une fanfiction reprend, en les développant différemment, les thèmes classiques du scénario d'origine, le canon. Elle peut continuer l'histoire (sequelle), en raconter la préface (préquelle) ou encore combler les béances du scénario
Les fanfictions sont souvent centrées sur les personnages : elles explorent en profondeur leur psychologie, mettent en scène les relations qu'ils entretiennent entre eux, ajoutent ou approfondissent des romances, mettent en valeur des personnages secondaires, introduisent de nouveaux personnages dans la trame. Elles peuvent aussi s'approprier l'univers inventé par un (ou des) auteur(s) en le développant ou en l'utilisant pour y faire jouer uniquement des personnages inédits ou eux-mêmes


A cela, il est important de rajouter une précision sur les Droits d'auteur et la propriété intellectuelle :

Ainsi ne tombent pas sous la protection du droit d'auteur les créations de l'esprit purement conceptuelles telles qu'une idée, un concept, un mot du langage courant, ou une méthode.


Source complète : www.commentcamarche.net/contents/269-le-...t-d-auteur-copyright + Télécharger le PDF

En plus de nos 150 fanfictions (nous avons cessé de compter en 2012) nous écrivons AUSSI des romans originaux. Si nous sommes connues et appréciées, c'est grâce à ces histoires GRATUITES que nous postons régulièrement depuis 9 années (encore aujourd'hui) sur notre site dédié à la fanfiction ou sur Fanfiction.net

Pour ceux qui sont familiarisés avec cet univers, que vous ne sachiez pas faire la différence entre les deux relève plus de la bêtise, de la méchanceté, de la mauvaise foi et du mépris que d'une ignorance réelle de cette définition. Et quoi que vous en disiez la différence est claire et limpide pour la majorité de nos lecteurs PARCE QU'ILS NOUS LISENT.. et nous suivent depuis des années!

Nos idées sont à nous. Elle peuvent naître après avoir vu un film, un couple qui marche dans la rue, un feu d'artifice du 4 juillet ou tout simplement de la neige qui tombe dans la rue, et parfois, selon les séries du moment, des acteurs qui y jouent.

Dans ce dernier cas, j'ai bien compris qu'on faisait face au drame de votre vie parce que vous vous persuadez que nous, petits auteurs du dimanche (mais en réalité nous écrivons toute la semaine), avons osé commettre le sacrilège suprême en usant et abusant de vos stars préférées pour nous faire de l'argent sur leur dos et, pire que tout, en mettant vos idoles en couple avec d'autres femmes ou d'autres hommes.

Désolée de vous décevoir, mais s'inspirer de quelque chose, de quelqu'un, d'une idée, d'un thème, n'a rien de répréhensible et ne relève pas du plagiat. L'INSPIRATION EST LEGALE ! Ce qui ne l'est pas, par contre, c'est l'HOMOPHOBIE.

Si vous l'ignorez, voici la définition de ce qu'est le plagiat :
Le plagiat est une faute morale, civile, commerciale et/ou pénale consistant à copier un auteur ou créateur sans le dire, ou à fortement s'inspirer d'un modèle que l'on omet, délibérément ou par négligence, de désigner. Il est souvent assimilé à un vol immatériel. Le « plagiaire » est celui qui s'approprie indûment ou frauduleusement tout ou partie d'une œuvre littéraire, technique ou artistique (et certains étendent ceci - par extension - à un style, des idées, ou des faits).



Combien d'auteurs s'inspirent d'autres auteurs ?... Combien se retrouvent même parfois à avoir les mêmes idées ? Et pour en rester à l'inspiration pure et dure, combien d'auteurs s'inspirent de ce qu'ils voient ou entendent ? Combien l'ont fait et le feront encore ?
Réveillez-vous, regardez autour de vous, 99% des choses ont été inventées et les idées n'ont de cesse d'être exploitées, transformées, réadaptées. Vampire, loup, apocalypse, zombie, tueur en série, extraterrestre, sorcier, fantôme, etc.. les auteurs prennent et reprennent ces thèmes à toutes les sauces et ne font pas des "fanfictions" de ce qui a été déjà été fait !

L'inspiration est l'outil principal de la création d'un auteur, d'un peintre, d'un musicien, d'un artiste. Une note, une couleur, une odeur, une philosophie, une brève idée, le son d'une voix, tout est sujet à inspiration et nous puisons la nôtre dans le monde qui nous entoure, y compris parmi les médias, acteurs et actrices qui nous séduisent. Vous vous imaginez sincèrement que les auteurs/scénaristes imaginent des mochetés quand ils écrivent leurs titres?

Alors bien sûr, si on redevient sérieux un instant, il convient de distinguer où commence le plagiat et ou s'arrête l'inspiration et de grands auteurs à succès (Stephen King, Levy, J.K Rowlings pour ne citer qu'eux) ont été accusés de plagiat.. (Un moyen pour leurs détracteurs d'exister quelques minutes dans leur ombre) Et tel est le revers de la réussite! Car on ne peut décemment pas écrire plus de 50 bouquins sans avoir quelques personnes qui viendront vous cracher dessus et vous dire que vous avez copiez tel ou tel film ou tel bouquin. J'ai même reçu un jour un email me demandant si c'était les personnages de LOST dans "De Guerre d'amour et de Sang", série dont j'ignore tout, jusqu'aux noms des personnages..

Ca ne vous viendrez pas à l'idée qu'après avoir écrit autant de romans et avoir réuni autant de lecteurs, aucun n'aurait crié au plagiat si plagiat il y avait ? Que croyez-vous, que la planète terre et ses habitants ont attendu que vos parents se rencontrent, qu'ils vous bercent un peu trop près du mur pour que, 25 ans plus tard, éclate une vérité indécente sur les livres de STEDITIONS ?

Le fond de votre problème est le suivant :
*mode ultra sarcastique ON*
Vous, dans votre petit univers limité à vos infimes connaissances, à votre monde qui ne tourne qu'autour de vous et de vos 30 contacts sur Facebook, vous ne voyez qu'une chose : que nous nous inspirons d'acteurs, d'actrices... Et vous arrivez avec votre argument qui consiste à dire : "oui mais les nom c'est pas les vôtres".
*mode ultra sarcastique OFF*



Un prénom n'appartient à personne. Aucune loi n'interdit d'appeler son personnage Sarah, Faith, Lana, Emma, Lilly, Kate, Danielle, Olivia, Amanda, Samantha, David, John, Jack, Samuel, Dean, Peter, Lawrence, Oliver, Clark, etc.. ( voir le post sur les prénoms )
Renseignez-vous! Prenez votre téléphone et appelez donc un avocat au lieu de vous insurger à vous donner un cancer du pancréas.

Voici ce que dit la loi du copyright, notamment aux Etats-Unis :



Source complète : copyright.gov/circs/circ34.pdf

Au canada :

Toutefois, il importe de noter que la Loi sur le droit d'auteur ne protège pas les idées, les notions ou les thèmes, mais qu'elle protège la formulation et les mots employés pour exprimer les idées, notions et thèmes.

Source complète : www.ic.gc.ca/eic/site/icgc.nsf/fra/07415.html

Traduction pour les ceux qui ne comprennent toujours pas :
La loi interdit d'utiliser des noms copyrightés tel que Harry Potter, Buffy Summers, Dean Winchester, Hermione Granger, des identités créées par et pour des livres, films, scénarios.



Le plus drôle dans tout ça est que si demain nous appelons notre personnage Jacqueline, des affreux(ses) trouveront encore le moyen de nous dire que c'est une actrice ou une chanteuse! Dieu nous garde d'appeler l'un de nos perso "Justin" mais en y réfléchissant bien je crains que ce ne soit trop tard Sad

La plupart des lecteurs ignorent qui sont les véritables muses dans nos têtes quand nous écrivons et ce qui se passe dans l'esprit d'un auteur appartient à l'auteur, c'est son intimité et il en fait ce qu'il souhaite tant qu'il respecte les lois

Parenthèse sur les œuvres du domaines publiques.

Pour celles/ceux qui ignorent pourquoi nous avons le droit de reprendre des contes, mythes, légendes, faits historiques, dans nos romans, je ne développerai pas ce points mais vous laisse lire cette simple définition.

En droit de la propriété intellectuelle le domaine public désigne l'ensemble des œuvres de l'esprit et des connaissances dont l'usage n'est pas ou n'est plus restreint par la loi.

Cela peut être par exemple :

  • un savoir sur lequel aucun monopole n'est accordé, comme une formule mathématique ;
  • une œuvre de l'esprit qui n'est pas protégée par le droit d'auteur, comme le discours d'un parlementaire ;
  • une œuvre de l'esprit qui n'est plus protégée par le droit d'auteur, après expiration ;
  • un brevet qui a expiré.

  • L'entrée dans le domaine public ne correspond pas à une réalité uniforme dans le monde. Le copyright et le droit d'auteur notamment varient d'un pays à l'autre. Ainsi, au Canada une œuvre entre dans le domaine public 50 ans après la mort de tous ses auteurs, alors qu'en France cette durée a été étendue à 70 ans après la mort des auteurs.


    En clair, si demain nous écrivons une histoire avec en personnage principal Jesus, ne vous plaignez pas d'avoir l'air stupide si vous nous dites que nous plagions la bible.

    Plus d'info sur ce site : domaine-public.net/

    Une petite édition du post pour une petite histoire, celle de "50 shades of grey". S'il est clair que je ne lirai jamais ce type de littérature, sachez pour votre information que l'auteur E.L James est issue de la fanfiction. L'éditeur a simplement changé les prénoms de Bella Swan et Edward Cullen, manipulation très simple puisque l'intrigue ne se déroulait pas dans le monde de "Twilight". Qu'on soit d'accord ou non sur ce principe de rendre lucratif le travail d'un auteur est un tout autre débat. La majorité des gens qui ont lu le livre ou vu le film, ignore cette vérité et j'ai lu nombre de personnes s'insurger. Mais grand bien leur fasse de ne pas être d'accord, je pense que l'auteur et l'éditeur n'en n'ont strictement rien à faire.

    Si vous souhaitez lire le débat : "E.L James ou comment transformer sa fanfiction en best-seller." Voici le lien : www.fanfiction.net/topic/77279/61373633/...ction-en-best-seller

    Nous concernant, depuis 2006 - date de mise en ligne de notre site de fanfictions Slayerstime.net - nous n'avons JAMAIS transformé une fanfiction en roman original. Et sachez que nous avons 1700 membres d'un côté, 3700 de l'autre, qui savent ce qui est publié gratuitement et ce qui ne l'est pas.
    Cela étant dit, l'idée n'est pas stupide puisque nous avons une dizaine (peut-être plus) de textes appelés "Alternate Universe" où les personnages de série sont plongés dans un univers si différent des séries originales que nous n'aurions aucun mal à les "transformer". Donc c'est une affaire à suivre.

    Conclusion : Steditions est en ligne depuis 8 ans et le sera encore dans 10 ans. Alors nous invitons tous ceux qui souhaitent médirent sur notre travail à ne pas perdre davantage de temps et d'énergie. Quoi que vous fassiez ou disiez, nous continuerons d'écrire et d'autres personnes en quête de belles romances entre femmes ou entre hommes ne cesserons de nous découvrir. Rentrez-vous bien dans la tête qu'écrire en imaginant des acteurs, chanteurs ou autres personnalités médiatiques n'est pas illégal.

    Et si vous ne comprenez pas ces évidences, on ne peux rien faire pour vous à part vous conseiller de vous mettre au Yoga pour apprendre à gérer votre stress.



    Enfin pour mettre les choses au clair une bonne fois pour toute, nos fanfictions sont publiées sur Slayerstime.net Ces histoires sont accessibles GRATUITEMENT et certains chapitres sont privés, réservés à ceux qui participent à la vie du site, du forum ou à nos clients sur STEDITIONS.

    Je pense avoir fait le tour de ce qui peut légalement être mis en avant. Si qui que ce soit à un problème avec nos façons de faire, vous pouvez nous contacter avec vos coordonnées complètes, nous vous mettrons en rapport avec notre avocat.
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: manu, Webmaster, jennifer.b, kalinda36, joegana64
    Dernière édition: il y a 7 ans 6 mois par Webmaster.
    il y a 7 ans 7 mois #231

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Alpha Omega
    • Visiteur
    • Rank0

    Réponse

    Veuillez vous connecter pour lire les réponses
    il y a 7 ans 7 mois #257

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 398
    • Remerciements reçus 123

    Réponse

    Veuillez vous connecter pour lire les réponses
    Rendez-vous sur notre page facebook pour suivre notre actualité et participer à nos concours : www.facebook.com/steditions - www.facebook.com/romans.gays.yaoi
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: manu
    Dernière édition: il y a 7 ans 7 mois par Webmaster.
    il y a 7 ans 7 mois #283

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 251
    • Remerciements reçus 69

    Réponse

    Veuillez vous connecter pour lire les réponses
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Kyrian Malone, Webmaster
    Dernière édition: il y a 7 ans 7 mois par manu.
    il y a 7 ans 7 mois #284

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Lamidou
    • Visiteur
    • Rank0

    Réponse

    Veuillez vous connecter pour lire les réponses
    il y a 7 ans 7 mois #324

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 17
    • Remerciements reçus 10

    Réponse

    Veuillez vous connecter pour lire les réponses
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Kyrian Malone, Webmaster
    il y a 7 ans 6 mois #370

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Temps de génération de la page : 0.728 secondes

    2008 © 2022 STEDITIONS, livres et romans lesbiens. Tous droits réservés.

    Maison affiliée à Homoromance Éditions