Logosted2
×
 x 

Panier Vide
Shopping cart
Panier Vide
Articles
Categories
Ebooks à télécharger
Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi
  • Page :
  • 1

SUJET :

Verlaine et Rimbaud ou un Amour impossible il y a 5 ans 5 mois #976

  • Admin
  • Portrait de Admin Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Staff officiel
  • Staff officiel
  • Messages : 398
  • Karma: 5
  • Remerciements reçus 123


Article du webzine "Culture LGBT n°1" par Christiane Delatour

Né à Metz en 1844, Paul Verlaine est le fils de gens aisés, catholiques. Très tôt, il découvre ses attirances homosexuelles confirmées plus tard avec sa liaison avec le Poète Arthur RIMBAUD.
Son mariage, en 1870, avec Mathilde Mauté, âgée de 16 ans sera bref. En 1871 un jeune inconnu qui admire sa poésie lui envoie la sienne. Ils se rencontrent à Paris. C'est Arthur RIMBAUD, âgé de 16 ans et de dix ans son cadet, fils de famille modeste, impulsif, aventureux. Ce dernier écrit :
"Venez, chère grande âme, on vous appelle, on vous attend".

Les gens de la bonne société littéraire affichent mépris à l'égard de RIMBAUD, sans grande éducation. Seul, Verlaine le soutiendra. Leur liaison s'affichera aux yeux de tous alors même que VERLAINE est marié et père de famille. Ils goûteront aux plaisirs artificiels de l'opium, et leur liaison passionnée et tumultueuse se finira en drame en juillet 1873. RIMBAUD sera blessé par deux coups de pistolet tirés par VERLAINE. Ce dernier sera emprisonné et RIMBAUD s'installera chez la mère.
Naîtront de cette période douloureuse, certains textes des "ILLUMINATIONS" et "UNE SAISON EN ENFER". Toute son œuvre fut réalisée avant l'âge adulte.

Il voyagera en Italie, en Allemagne, s'embarquera pour les Indes néerlandaises, Chypre, mènera une vie trépidante et dissolue.
En 1891, blessé à la jambe, il sera amputé à Marseille et mourra à 37 ans.
Il nous lèguera les œuvres sans doute les plus admirables de la littérature française.
VERLAINE écrivit des poèmes érotiques moins connus, qui ne sont pas étudiés dans nos collèges, car trop "chauds" et évocateurs.

En voici un, raisonnable, que nous avons sélectionné pour vous.

RENDEZ-VOUS
Dans la chambre encore fatale
De l’encor fatale maison
Où la raison et la morale
Se tiennent plus que de raison,

Il semble attendre la venue
À quoi, misère, il ne croit pas
De quelque présence connue
Et murmure entre haut et bas :

« Ta voix claironne dans mon âme
Et tes yeux flambent dans mon coeur.
Le Monde dit que c’est infâme
Mais que me fait, ô mon vainqueur ?

J’ai la tristesse et j’ai la joie
Et j’ai l'amour, encore un coup,
L’amour ricaneur qui larmoie,
Ô toi beau comme un petit loup !

Tu vins à moi gamin farouche
C’est toi, joliesse et bagout
Rusé du corps et de la bouche
Qui me violente dans tout

Mon scrupule envers ton extrême
Jeunesse et ton enfance mal
Encore débrouillée et même
Presque dans tout mon animal

Deux, trois ans sont passés à peine,
Suffisants pour viriliser
Ta fleur d’alors et ton haleine
Encore prompte à s’épuiser

Quel rude gaillard tu dois être
Et que les instants seraient bons
Si tu pouvais venir ! Mais, traître,
Tu promets, tu dis : J’en réponds,

Tu jures le ciel et la terre
Puis tu rates les rendez-vous...
Ah ! cette fois, viens ! Obtempère
À mes désirs qui tournent fous.

Je t’attends comme le Messie,
Arrive, tombe dans mes bras ;
Une rare fête choisie
Te guette, arrive, tu verras ! »

Du phosphore en ses yeux s’allume
Et sa lèvre au sourir pervers
S’agace aux barbes de la plume
Qu’il tient pour écrire ces vers

Vous pouvez télécharger le webzine gratuitement sur cette page : steditions.com/formats-numeriques/revues-lgbt-gratuites.html
Rendez-vous sur notre page facebook pour suivre notre actualité et participer à nos concours : www.facebook.com/steditions - www.facebook.com/romans.gays.yaoi
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Page :
  • 1
Modérateurs: Gabrielle
Temps de génération de la page : 0.285 secondes