Logosted2
×
 x 

Panier Vide
Shopping cart
Panier Vide
Articles
Categories
Ebooks à télécharger
Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi
  • Page :
  • 1

SUJET :

[Auteur] MARCEL PROUST : SENSUALITE ET HOMOSEXUALITE il y a 5 ans 5 mois #974

  • Admin
  • Portrait de Admin Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Staff officiel
  • Staff officiel
  • Messages : 398
  • Karma: 5
  • Remerciements reçus 123


Article du webzine "Culture LGBT n°1" par Christiane Delatour

Né à Paris en 1871 Marcel Proust poursuit des Etudes de lettres. Dès 1894, il publie un recueil de poèmes «les plaisirs et les jours». Avant de se consacrer à l’œuvre de sa vie «A la recherche du temps perdu», à partir de 1907 Proust traduit les œuvres de l’écrivain anglais John Ruskin et rédige des articles de journaux. Le premier tome de «A la recherche du temps perdu», «Du coté de chez Swann», parait en 1913, suivra «A l’ombre des jeunes filles en fleurs», Avec ce roman, il obtiendra le prix Goncourt en 1919. Ce roman, l’œuvre de sa vie ne sera achevé qu’à sa mort en 1922. Toute sa vie, il fut tourmenté par son homosexualité, très mal tolérée à cette époque dans le milieu bourgeois qui fut le sien. Il ne se dévoilera que tard, après la disparition de ses parents auxquels il cacha ses penchants pour les hommes. L’homosexualité est omniprésente dans toute son œuvre, et il gère la sienne à travers ses personnages. Ses relations amoureuses seront intenses parsemées de drames, de jalousie. On lui connait des relations amoureuses sérieuses et durables avec notamment Reynaldo Hahn, compositeur, qui sera son amant et ami pendant de nombreuses années. Lucien Daudet, fils d’Alphonse Daudet... il fréquentera vers la fin de sa vie des jeunes gens, différents de son milieu, (valets, chauffeurs..) Il décèdera en 1922, et laissera une œuvre magnifique et intense. « Il n’y avait pas d’anormaux quand l’homosexualité était la norme » (Marcel Proust) L’influence de son homosexualité prend une place importante sur son œuvre, puisque Marcel Proust fut l’un des premiers
romanciers européens à traiter ouvertement de l’homosexualité (masculine et féminine) dans ses écrits. Il ne fera pas son coming-out, comme le fit André GIDE, car pour lui l’homosexualité n’est que dépravation qui conduit à la perdition de l’âme, au contraire de GIDE pour qui l’homosexualité est une «pédophilie juvénile et souriante».

Pour lui, un homosexuel est à la recherche d’une virilité alors que luimême est plus efféminé. C’est un être seul, sans amis à la recherche d’un amour impossible. Yves Ferroul explique : dans son œuvre « à la Recherche du temps perdu», Marcel Proust parle des homosexuels et de l’homosexualité afin de présenter une critique de l’ordre établi, afin de dépeindre le bouleversement des classes sociales, et aussi afin d’explorer ce qu’il y a de plus ambigu, de plus trouble dans les relations amoureuses et la sexualité. Son œuvre milite pour le refus des jugements tout faits si répandus dans la société, pour le refus du confort moral, de la fuite dans une idéalisation lénifiante. Par là-même, il nous enrichit d’une expérience humaine d’une rare qualité. L’œuvre de Marcel Proust sera étudiée dans de nombreuses universités à travers le monde et sera l’occasion de servir de base de travail sur des recherches sur la sexualité.

Vous pouvez télécharger le webzine gratuitement sur cette page : steditions.com/formats-numeriques/revues-lgbt-gratuites.html
Rendez-vous sur notre page facebook pour suivre notre actualité et participer à nos concours : www.facebook.com/steditions - www.facebook.com/romans.gays.yaoi
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Page :
  • 1
Modérateurs: Gabrielle
Temps de génération de la page : 0.224 secondes