Film Sappho : hétérosexiste et non positif pour la visibilité lesbienne

  • Messages : 251
  • Remerciements reçus 69

Nouveau sujet




Avez-vous remarqué la pauvreté ambiante en matière de films lesbiens pertinents. Il existe des films de qualités où l’homosexualité n’est pas traitée comme une anomalie psychiatrique ou la cause d’une destruction personnelle et sociale. Les films lesbiens sont pour plupart d’entre nous, la seule porte ouverte sur un monde qu’on ignore. Pour se comprendre, nous avons toutes besoin de références. Il est déjà difficile de s’accepter et de bien se comporter face aux autres, alors comment rester positive lorsqu’un personnage lesbien, ou l’amour lesbien, sont représentés de façon négative. Des films cultes comme I Can’t Think Straight ou Imagine Me And You, peuvent nous donner du baume au cœur et nous pousser à aimer la vie.

Dans la plupart des films, les personnages lesbiens sont des filles à problèmes (suicidaires, psychopathes ou torturées). Ne peut-on pas voir à l’écran des lesbiennes fières d’aimer, heureuses, amoureuses et finissant ensembles à la fin d’un film. Doit-on encore voir une femme un peu perdue au niveau de sa sexualité et se tournant à la fin d’un film vers l’hétérosexualité. Détrompez-vous, je ne suis pas contre la bisexualité, mais seulement contre le message d’un film disant que le lesbianisme est la mort des choses « pures » comme une vie normale hétérosexuelle. Le film Sappho de Robert Crombie délivre ce genre de message négatif. Les personnages sont certes beaux et charmants, mais cachent une fragilité et un certain désespoir en eux.

En effet, l’histoire se déroule sur la belle île grecque de Lesbos. Un riche couple américain, Phil et Sappho, passent leur lune de miel sur la belle île. Lorsque Sappho rencontre Hélène et que cette dernière la séduit, Sappho remet en doute son amour pour Phil. En faisant découvrir l’amour lesbien à Sappho, Hélène fera glisser petit à petit cette dernière vers la folie et le désespoir. Sappho va se poser des questions sur sa propre identité. Est-elle Lesbienne ? Hétérosexuelle ? Elle accompagne toutes ses remises en question par un comportement extrême, jonglant entre son mari et Hélène. Sappho accepte l’amour à trois, mais refuse qu’Hélène et Phil se désirent au point de devenir jalouse et de se suicider.

Ce film est une grande déception, sauf pour la beauté des paysages grecs. C’est plus une réflexion sur la passion que l’amour. La passion qui mène à une certaine « folie », destruction de soi et confirmées par le suicide de Sappho. J’avais espéré un dénouement positif pour les personnages, mais cette fin n’était-elle pas prévisible ? Hélène n’est pas lesbienne, mais fait découvrir l’amour lesbien à Sappho. Son but est de trouver un mari et d’être mère de famille. De plus, lorsque Hélène dit « Les filles s’amusent lorsqu’il n’y a pas d’hommes, mais rien ne vaut un homme » montre à quel point l’amour lesbien est une perversion et que seule l’hétérosexualité compte et triomphe
il y a 7 ans 4 mois #524
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.434 secondes

2008 © 2022 STEDITIONS, livres et romans lesbiens. Tous droits réservés.

Maison affiliée à Homoromance Éditions