Logosted2
×
 x 

Panier Vide
Shopping cart
Panier Vide
Articles
Categories
Ebooks à télécharger

 Le FAN-trailer

De guerre, d'Amour et de Sang - Tome 1 Réédition 2012 - 2013Gas Tome1 Manga Final Sted

PROLOGUE

J’allais mourir.

Parmi les trois ou quatre cent personnes qui allaient et venaient autour de moi, je serais celle qui mourrait dans quelques minutes. Pourquoi, comment, je n’en savais strictement rien et je ne savais pas non plus pourquoi elle m’avait choisie. J’avais toujours eu des doutes sur ma sexualité, mes attirances envers les filles et n’avais expérimenté que les garçons. Pourtant, ce frisson qui m’avait parcourue en la voyant n’était comparable à aucun autre et avait réveillé ce petit quelque chose en moi que je n’expliquais pas.

Il y avait d’abord eu l’instant où je m’étais arrêtée, l’avait regardée comme pour m’assurer qu’elle était bien là, puis ce moment où nos regards s’étaient fixés l’un dans l’autre, celui où j’avais senti mon cœur s’affoler dans ma poitrine. Une réaction physique qui ne trouvait d’explication nulle part mais dont je me rappellerais jusqu’à la fin de mes jours qui ne tarderait pas.

Nous nous étions observées à bonne distance, moi, trop timide, m’arrangeant pour la suivre des yeux, elle, charismatique, attendant peut-être un signe de ma part. Du moins, je voulais le croire…

Elle avait peut-être cinq ou six ans de plus que moi et du haut de mes dix-neuf ans, je n’en menais pas large face aux émotions trop exaltantes qui me bousculaient. Elle avait déjà un pouvoir insoupçonnable : celui de capturer toute mon attention, de se dissocier avec aisance et grâce de la foule dans laquelle nous baignions.

J’avais hésité les premières minutes mais la réalité m’avait frappée : parmi les trois ou quatre cent personnes autour de nous, elle m’avait regardée moi, pas Tommy ou d’autres qui nous entouraient, mais moi seule… Je n’avais pourtant rien de plus que toutes ces filles splendides qui allaient et venaient dans ce bar branché de Portland, ce genre de filles que tous les garçons convoitaient pour passer une bonne soirée pleine de luxure. Ni robe tape à l’œil, ni coiffure sophistiquée, ni talons hauts instables, ni maquillage dégoulinant à la moindre intempérie. J’étais ce que tous appelaient « une fille du comté », une campagnarde de Livermore Falls, petite ville inconnue du Maine à vingt minutes de Lewiston et à deux heures de Portland.

Si j’étais dans ce bar ce soir, ce n’était ni pour passer du bon temps, ni pour boire à me rendre ivre comme la plupart des gens de mon âge. J’avais simplement accompagné Tommy et avais trouvé à travers cette inconnue la plus fascinante des distractions.

Elle se tenait au bout du bar, debout, en retrait de la foule dans un coin plus sombre mais assez éclairé pour que je puisse la contempler. Habillée d’un jeans, un col roulé noir moulait son buste. Son teint pâle faisait ressortir ses sourcils fins et noirs autant que ses yeux que je devinais noisette.

Quand je la vis se redresser, enfiler sa veste et se reculer du comptoir, je ne sus ce qui me prit et trouvai l’audace de la suivre. Le regard qu’elle m’avait lancé m’était parvenu comme une silencieuse invitation. Sans dire un mot à Tommy que je pensais revoir après, je m’éloignai, me frayai un chemin entre les clients jusqu’à atteindre la porte où elle venait de disparaître.

Je me retrouvai dehors et le vent froid me claqua. Je relevai ma capuche sur ma tête et enfonçai mes mains dans les poches de ma veste. Je restai un instant à la chercher des yeux sans la voir. Des gens sortaient, d’autres entraient, des voitures passaient au ralenti devant l’immeuble, mais elle n’était plus là. Il n’était pas pensable de me résigner, de laisser passer la possibilité de lui parler, même pour obtenir simplement son prénom et peu importait de me couvrir de ridicule.

Je contournai la façade du bar jusqu’au parking sans la voir. Il me semblait arriver trop tard… Je me retrouvai seule au milieu des voitures et mesurai mon audace vaine. Jamais je n’avais perçu pareil sentiment de frustration et de dépit en cette seconde.

Je sursautai en entendant un bruit derrière moi et me tournai. Sa silhouette divine se dressa devant moi, à moins d’un mètre. Son visage sembla plus pâle sous la lumière blanche des lampadaires de la rue. Je fronçai les sourcils de façon instinctive, me demandant ce que je faisais planter là. Elle devait certainement se poser la même question en y songeant (ou peut-être pas). Sa main approcha de ma joue et j’eus une seconde d’hésitation spontanée où mon souffle se coupa. Devais-je reculer, parler, arrêter son geste ? Je sentis la fraîcheur de sa peau sur la mienne et sus qu’il était trop tard pour prendre une décision. Sa paume de marbre englobait ma joue. Ses yeux couleur noisette s’assombrissaient sous la pénombre de la nuit. Ils me dévisageaient, hypnotiques et pénétrants. J’en devenais muette et paralysée. Mon cœur battait la chamade, affolé, me provoquant de légers vertiges inhabituels. Le temps sembla suspendu à un fil où le moindre mouvement de ma part aurait pu le rompre et briser cet instant. Immobile, les pieds englués au bitume, je suivis son autre main des yeux avant qu’elle ne m’écarte quelques mèches du visage. Le silence entre nous deux se répandait aux alentours. Je n’entendais plus un seul son malgré la proximité d’une avenue. Même le froid qui nous entourait ne paraissait plus avoir d’effet sur moi. Elle n’avait toujours pas dit un seul mot et ne faisait que me fixer sans relâche. Elle combla le peu d’espace qui demeurait entre nous et brisa enfin le silence.

— Tu me cherchais ?

Sa voix rocailleuse venait de caresser mes tympans. Mes sourcils levés, je me mis à réfléchir à toutes les réponses possibles que je pouvais lui donner. Pourtant, une seule était suffisante et tellement évidente : « Oui » je la cherchais. Pourquoi serais-je sortie sur ce parking, seule, à cette heure tardive s’il en avait été autrement ? Le fait était que je ne parvenais plus à organiser le cours de mes pensées, ne mesurais pas combien la froideur de sa peau était anormale. Mon regard ne se détournait pas du sien comme si sa présence faisait d’elle un mirage. J’osai enfin émettre un son :

— C’est vrai que ça pourrait sembler stupide.

Je me maudis de me perdre dans ma réponse mais m’étais obligée de me justifier. Je n’étais pas de nature timide en général. Cette soirée était l’exception. Je repris dans un air se voulant plus convaincu :

— Je veux dire, ça l’est, je sais, mais tu me regardais et…

On se regardait et je ne m’en sortais pas dans mes tentatives d’explications. Le pire était sûrement de la constater impassible face à mes justifications, face à mes balbutiements idiots. Pourquoi diable ne me faisait-elle pas un signe, ne disait-elle pas un mot qui aurait pu conclure ce malentendu ridicule ? Au contraire, elle demeurait immobile, sa main sur ma joue, l’autre occupée dans mes cheveux. Je demeurai paralysée, les semelles de mes baskets scotchées à l’asphalte, affligée de longs frissons nés de ces contacts. J’entendis sa voix, espérant que ses mots me libéreraient de mon malaise.

— Et quoi ?

Au contraire, cette question m’enfonça dans mon trouble. Et quoi ? Que devais-je répondre ? Quels avaient été mes derniers mots prononcés avant qu’elle ne formule l’idée d’avoir une suite à mes paroles ? Comment pourrais-je me sortir de cet état de confusion dans lequel j’avais sombré ? Cette fille se tenait devant moi, je sentais ses doigts parcourir mes cheveux, sa main glisser jusqu’à ma mâchoire et je demeurais aussi muette qu’une carpe. Je tentai pourtant :

— Je ne suis pas d’ici… J’habite à Falls.

Je ne vis toujours aucune réaction de sa part. Pourtant, elle me semblait attentive au moindre de mes mots et son regard ne me quittait pas, intimidant. Sans une parole de plus, je vis son visage approcher du mien. A cette seconde, mon cœur perdit son rythme et ses battements devinrent anarchiques. Le contact de ses lèvres sur les miennes me figea, me délesta de toute la tension des dernières secondes et me fit sombrer dans un état fiévreux inimaginable. D’un instant à l’autre, je restai paralysée puis répondis à son baiser, à ce premier contact qu’une autre fille m’offrait et auquel je ne pus résister. Ce moment ne trouvait de sens nulle part. Je ne la connaissais pas, ignorais son prénom mais mes lèvres se refermaient sur les siennes, douces et délicieuses à souhait. Mon souffle s’en faisait plus chaud, irrégulier et je la sentis rompre ce contact enivrant tout en me poussant contre la portière d’une voiture. Mes vertiges devenaient incontrôlables, délirants et autant que ses lèvres descendaient sur ma joue, mes doigts se faufilaient dans sa crinière brune et soyeuse. Tommy ne me croirait jamais, pensai-je l’espace d’un instant… Mais Tommy n’avait pas sa place en cette seconde et je le mesurais en respirant les parfums féminins et envoûtants de cette inconnue qui se serrait à moi et me faisait oublier jusqu’à mon prénom.

Je tremblai sous les émotions folles qui me parcoururent, haletai et ignorai le froid ambiant qui ne  calma en rien la chaleur rougissant mes joues. Mon visage tourné vers le sien, je sentis ses lèvres se fermer sur ma peau à l’orée de mon cou. Je la respirai, retins quelques soupirs timides tant je suffoquais de sentir son corps entier se presser au mien. Peut-être étais-je en train de rêver et je refusais de me réveiller. Mes doigts trouvèrent sa nuque, s’y refermèrent en mesurant la douceur de sa peau de glace et je demandai d’une voix plus chaude et bouleversée :

— Tu as froid…

Ce qui ne sembla en rien la perturber alors que d’innombrables bouffées de chaleur me parcouraient.

— Dis-moi au moins… Comment tu t’appelles, lui soufflai-je dans un soupir.

Je n’eus aucune réponse mais un pincement bien localisé sous ses lèvres m’arracha à cet état second dans lequel je sombrais. Je sentis ses dents s’enfoncer dans ma chair et mon souffle se coupa. Elle me mordait, me mordait jusqu’au sang et la douleur qui me saisit, vint entacher les émotions d’ivresse qui s’étaient emparées de moi. Ma main se ferma dans ses cheveux, mes paupières se baissèrent et j’étouffai un râle sans être capable de lui demander ce qu’il se passait. Elle ne bougeait pas, gardait son emprise sur mon corps, sur mon cou. Je sentis son bras m’envelopper alors que mes vertiges de plaisir se transformaient peu à peu en étourdissements. Mes jambes semblaient telles du coton et perdaient de leur force au fil des secondes. Buvait-elle mon sang ? Cette idée incroyable me foudroya, sembla si invraisemblable que je ne pus la croire. Pourtant, je sentais mes forces me quitter. Au bord de l’inconscience, tenue par ses bras puissants, je la vis se redresser. Son regard plus clair sembla transpercer mon âme. Je ne sus si je perdais l’esprit, si j’hallucinais, si la jeune femme qui se dressait devant moi était une chimère sortie tout droit d’un conte pour enfant. Le reflet de ses yeux était clair, ses pupilles dilatées laissaient entrevoir des iris d’un bleu azur mais ses lèvres… Ses lèvres étaient devenues pourpres, aussi rouges que mon sang et révélaient deux canines acérées. Elle m’avait mordue et la vie me quittait. Je la sentais s’évaporer de moi à chacun de mes souffles mais étrangement, je n’en percevais aucune frayeur. Après tout qu’avais-je à perdre ici bas de si cher et si précieux ? Je regardai mon bourreau et ne cessai malgré tout de voir en elle une beauté à la fois féroce et funeste. Si Dieu existait, il m’apparaissait sous sa forme la plus charmante et cruelle à la fois…

Les yeux mi-clos, le froid me saisissait. Mon bourreau m’allongea de moitié sur le bitume en me gardant contre lui. Malgré l’état second dans lequel je me trouvais, je pus la voir se mordre l’intérieur du poignet. Elle le présenta devant mes lèvres et le goût métallique, cuivré et répugnant de son sang s’écoula dans ma gorge. Je voulus détourner mon visage malgré mon manque de force, mais elle le ramena à sa position initiale avant de presser son poignet contre mes lèvres. Plus ce liquide s’écoulait en moi, plus une douleur saisissante me tordait les entrailles. Ce doux rêve devenait un horrible cauchemar. Mon corps épuisé se réveillait, trouvait la force de trembler. Des spasmes m’enserraient l’estomac, pressaient mes poumons. Ma respiration devenait difficile. Chaque inspiration semblait brûler ma trachée et m’exténuait davantage. Je paniquai, et ce qui devait être un semblant d’instinct de survie se réveilla dans l’espoir vain de me libérer de mes souffrances. Elle me tenait fermement contre elle, m’empêchant de me débattre jusqu’à ce que mes membres s’arrêtent de trembler. A cette seconde précise, j’aurais pu le jurer : les battements de mon cœur ralentissaient dans ma poitrine. Mon corps trop faible cessa de réagir et cette douleur vive s’évapora peu à peu. Mes paupières devenues lourdes tombèrent sur mes yeux, me laissant comme seule image le regard pénétrant de mon assassin.

 

A suivre....

 


Livermore Falls, petite ville du Maine d'environ 1700 habitants. Kristen Adams, adolescente de 19 ans va bientôt mourir des mains de Faith Ryan, belle jeune femme aux traits insolents et à l'allure charismatique qui capture son attention au premier regard. Ce que Kristen ignore : Faith est née en l'an 936 dans le comté de  Northumbrie en Angleterre. Ce qu'elle va devenir : Elle ne le sait pas encore, mais elle a été choisie et son dernier soupir rendu dans le Maine la conduira à New York où elle découvrira qui elle est, ou plutôt, qui elle a toujours été.

Le premier roman fantasy écrit par Kyrian et Jamie entre Dublin, Boston, Livermore Falls et Paris. Un livre qui revisite le mythe du vampire de ses origines jusqu'à nos jours.

  • COMMANDER FORMAT EPUB + PDF SUR LE SITE

    Commander Cb

     Format Ebook :

    Amazonkindle

     

 

 

Commentaires (19)

This comment was minimized by the moderator on the site

Décidément, vous touchez à un autre sujet que j'aime par dessus tout, celui des vampires.
C'est le deuxième roman que je lis de votre plume et je suis une nouvelle fois conquise par le panel de personnages que vous m'avez fait découvrir et par les intrigues que vous tissez entre un présent original et un passé riche en rebondissements. Les références historiques sont un régal.
Honnêtement, j'ai abordé votre roman avec du recul, encore une fois d'ailleurs. C'est assez stupide de ma part puisque j'ai adoré "Serial Killer". Oser revisiter le mythe des vampires après des auteurs tels que Charlaine Harris, Anne Rice ou Stephenie Meyer est un projet ambitieux pour ne pas dire prétentieux, et je vous remercie de l'avoir mené à bien car j'ai passé un très bon dimanche, mieux qu'au cinéma quand je suis allée voir "Hésitation" :o)
Je m'attendais à retrouver dans votre roman une intrigue basique qui amenait une idée redondante d'un amour impossible. Encore une fois, je voulais voir l'adaptation de ce sujet en romance lesbienne et j'ai été conquise. Votre histoire est ancrée dans la réalité, d'où son intérêt. Vos vampires ne sont pas seulement des créatures immortelles telles qu'on nous les présente dans les romans ou films, ils sont vrais, ont une histoire originale et j'ai apprécié les parallèles que vous avez fait entre les mythes et votre adaptation. J'espère que ce premier volet est une introduction à une longue suite et j'espère revoir le personnage de Cara et Kahlan qui, je pense, sont inspirés d'une série que je connais.
Bonne continuation.
Catherine

Catherine Fortin
This comment was minimized by the moderator on the site

Je ne serais guère surprise du succès de ce nouveau roman.
En tout cas l'illustration de la couverture est magnifique et reflète en tout point l'ambiance que dégage l'intérieur.
Je reviendrai un peu plus tard, mettre mon petit sentiment

Scoob'
This comment was minimized by the moderator on the site

Je compte aussi venir donner mon avis bientôt. J'avoue que c'est le titre et la couverture qui m'ont donné envie de lire cette grande épopée. C'est la première fois que je ne lis pas l'extrait sur le site, car j'ai envie de garder une certaine surprise. Bravo à l'illustratrice, car je trouve cette photo très sexy.

Tru
This comment was minimized by the moderator on the site

Encore un roman que j'ai lu pratiquement d'une traite !!!
Merci de nous avoir compté l'histoire de vampires qui ne sont pas classiques ! Le monde de "l'obscure" m'a toujours attirée et le vampire qui part en courant devant une croix, franchement, non merci. Aimant votre style dans tous vos précédents romans, je pensais bien que ce serait encore le cas de celui-là, mais j’ai à nouveau été déçue en bien, comme on dit chez moi ;-)
Voilà les filles, bravo, mais maintenant, il ne reste plus qu’à vous mettre au travail pour le tome 2….

Patricia Nicolas
This comment was minimized by the moderator on the site

Par Jackie, septembre 07, 2010
Très forte recommandation pour ce livre que j'ai pris grand plaisir à lire ou plutôt à dévorer...
Si vous aimez l'univers mystique, fantasy, sombre et inquiétant, si vous êtes curieux de connaître le mythe du vampire et de ses origines, alors ce bouquin il est pour vous.
Une intrigue qui ne vous lâche pas jusqu'au dernier mot, des personnages plus fascinants les uns que les autres et un univers qui nous projette dans des contrées dont on n'a même pas idée ... Bref une histoire qui vaut vraiment son pesant d'or. Je suis sous le charme.
Chapeau bas aux auteurs et mille mercis pour l'évasion...

Jackie
This comment was minimized by the moderator on the site

Ce livre est fantastique, il m‘a émerveillé. Avoir imaginé le mythe des vampires de cette façon est très recherché et complexe. Ça semble vraiment possible. La voluptuosité qui se dégage de certaines scènes m’a plu énormément, c’est très visuel. Ce livre est très parfumé il met aussi bien en valeur les senteurs agréables voire extatiques que celles répugnantes. Les descriptions pour certains décors donne un coté chaleureux et sécurisant. Le luxe y est très bien décrit. Cette forme d’écriture rend les personnages dont on ne connaît pas les pensées, très mystérieux et intimidants. Ça leur donne aussi je trouve une grande prestance. Ces personnages sont de ce fait très expressifs. Le personnage centrale, semble au début effacé et mal dans sa peau , mais il se révèle bien vite la clé de tout et indispensable. Le langage particulier d’un des personnages, donne beaucoup de charme et de richesse à votre histoire. Votre intrigue est pleine de fougue, de violence et de cruauté. On peut y trouver aussi un amour infini qui est très émouvant et un humour léger et rafraîchissant.
Au moment ou toutes les pièces du puzzle s’emboîtent, là un grand "Whaou" m’a échappé. C’est incroyable, c’est beau, c‘est spirituel. Cette façon que vous avez eu de faire monter le suspens et de montrer petites parties par petites parties les choses est fabuleuse.
Ça a vraiment été un régale de se plonger dans ce premier tome. La fin me laisse impatiente de découvrir le prochain tome.
Un grand bravo à vous deux.

Noémie
This comment was minimized by the moderator on the site

Je vais pas être originale, j'ai adoré votre bouquin! Je suis fan des mythes de vampires et votre livre est mon préféré. J'attends la suite et je me suis inscrite à la newsletter alors écrivez vite!!!
Bisous

Cécile
This comment was minimized by the moderator on the site

C'était génial. J'ai commencé et j'ai tout lu d'une traite. A quand la suite ?

Julie
This comment was minimized by the moderator on the site

Moi aussi je l'ai lu lol Lol
Un grand bravo c'était super. J'adore Faith et Cara et j'attends la suite.

David
This comment was minimized by the moderator on the site

Merci pour tous vos commentaires encourageants, ça nous motive davantage. La suite est en cours d'écriture...:)

Jamie
This comment was minimized by the moderator on the site

Bien souvent, lorsqu’on lit une histoire sur les vampires, on arrive (plus ou moins) à anticiper ce qui va se passer; ce qui pourrait être écrit sur le mythe du vampire, étant un sujet très "plaisant" et intriguant… mais vous, vous y avez mis votre petite touche personnelle et vous nous avez pondu un petit chef-d’œuvre.

Votre version sur les origines des vampires, décrites lors des passages du passé, sont fascinantes et les références utilisées font réellement ressentir une réflexion approfondit du sujet.

Mais il n’y a pas que ça… L’histoire de vos personnages est très passionnante, mystérieuse et surprenante… Tout pour retenir notre attention lors de notre lecture.

Vous lire a été un réel plaisir, comme à chaque fois, mais en même temps a déterré une certaine impatience que je pensais avoir maîtrisé… celle de vous lire encore prochainement.

sandy
This comment was minimized by the moderator on the site

Je viens à peine de finir votre livre et j'ai déjà hâte de lire la suite tellement votre histoire est prennante. Vous avez su innover avec brio sur un sujet maintes fois utilisé et chaques nouvelles pages nous offre de nouvelle information comme elles nous offrent de nouvelles questions. En clair j'espère pouvoir lire la suite bientôt.

Virginie Leroy
This comment was minimized by the moderator on the site

Bon sang ! Je ne sais pas vraiment quoi dire.
Je viens juste de finir la lecture de ce roman...: De guerre, d'Amour et de Sang.
Je dois dire que j'ai apprécié la lecture de tous les romans que vous avez écris.
Mais celui-ci... Je dois dire qu'il a réellement quelques chose en plus. Je ne saurais dire quoi.
A vrai dire ce commentaire, n'est pas vraiment constructif, mais je tenais à vous adressez mes félicitations pour ce travail de qualité.
Vous m'avez tenu en haleine du début à la fin : Une histoire remarquablement écrite, bien montée, une fabuleuse imagination et on sent la culture à chaque lignes (vous m'avez appris plein de chose et j'ai me suis délectée d'absolument tous ce que vous aviez écrit)
Comme vous pouvez le constater j'ai été très emballée par ce premier tome.
Encore une fois, bravo à vous deux et merci pour ce fabuleux roman et assurément pour cette grande saga à venir.

maëva
This comment was minimized by the moderator on the site

Je viens de lire de guerre d'amour et de sang, vraiment géniale même plus que ça. Je dirai une seule chose trop court, quand je suis arrivée à la fin du livre, j'ai crié non!!!J'ai plus qu'aimer, j'ai été scotchée du début à la fin. Chapeau.

Solia.
This comment was minimized by the moderator on the site

Scotchée par ma lecture de "De guerre, d'amour et de sang". Je suis fascinée par ce premier tome ! Bravo aux auteurs, vous nous avez fait un vrai chef d'œuvre !

San'
This comment was minimized by the moderator on the site

Je laisserais un autre avis plus détaillé et mieux fait sur l’ensemble de votre roman lorsque j’aurais un peu plus de temps. Je passe juste dire que je suis tombée sous le charme de cette histoire. Sous le charme, car elle est remplie de beauté et de sensualité. Vous êtes fortes pour arriver à ce point à nous procurer autant de frissons. Sinon, j’ai adoré le petit apprentissage de la vie de jeune vampire de Kristen, qui découvre avec difficulté tout le processus de transformation, les besoins , les désirs, tentations et sans oublier les exigences de sa nouvelle vie. Une découverte pour elle et pour quelques lectrices sûrement, pas habituées à votre nouvel univers fantastique et qui découvre sûrement une autre facette de vous au travers de cette histoire.
Je terminerais sur une citation de Bella, j'espère que la citation est bien celle-là (pas été vérifiée), que j’aime bien et qui je pense résume assez bien votre oeuvre et cette idée que parfois il suffit d'une seule rencontre pour que toute notre vie en soit chamboulée...

"J'étais à peu près sûre de trois choses. Un, Edward était un vampire ; deux, une part de lui dont j'ignorais la puissance désirait s'abreuver de mon sang ; et trois, j'étais follement et irrévocablement amoureuse de lui."

Bon, maintenant vais aller profiter vite fait de la promo pour le tome 2 avant que ce soit fini.

tru
This comment was minimized by the moderator on the site

En refermant ce roman, je suis dans l'ensemble, conquise. Le style des auteurs est simple, sans lourdeur. Le roman se lit donc très vite surtout sous format papier ( je l'ai pour ma part lu en ebook et la lecture en a donc été plus longue car pas habitué encore à ce procédé ^^).

Concernant l'histoire je l'ai trouvé fort sympathique dans l'ensemble. Les vampires n'ont pas peur des croix et leur reflet apparaît dans un miroir. [...] cela ne tombe pas dans un trio amoureux entre l'héroïne et deux hommes que tout oppose. ici Kristen n'aura d'yeux que pour Faith une autre jeune femme qui sera la cause de sa transformation en vampire. Un couple lesbien donc et qui n'a rien à envier aux autres couples de romans.

Louve
This comment was minimized by the moderator on the site

Surprise, c'est le premier mot qui me vient. Surprise par le style fluide et agréable de l'auteur, par les personnages attachants et l'histoire d'amour entre les deux jeunes femmes. A vrai dire j'ai lu tout ce qu'il pouvait l'être sur les vampires et découvrir une romance entre femmes est très rafraîchissant. Kristen a un petit côté Louis et Faith, un côté Lestat. Vous aurez compris que je préfère les romans avec de beaux mâles lol mais à côté de ça roman m'a séduit. J'attends maintenant le 4ième volume avec impatience!

Maryse
This comment was minimized by the moderator on the site

Mon avis concerne uniquement le trailer, puisque je n'ai pas encore commencé la lecture !

Très beau trailer avec la très belle version chantée de "Hope", que j'avais presque oubliée ! Je trouve que c'est un excellent choix, et que les photo et videos vont bien avec le rythme de cette musique, qui crée un ensemble envoûtant Happy

C'est d'ailleurs grâce à vous si j'ai découvert Apocalyptica il y a quelques années, et je ne saurais que vous remercier parce que c'est tout simplement devenu mon groupe favori (les seuls que je vas voir en concert, c'est pour dire)

Donc merci pour ce très beau trailer, et je me met à la lecture !

The Dark Passenger
.